Skip to main content
ActionsCac 40

Worldline : on vise 25 % de hausse ?

By 28 juillet 2023No Comments

Alors que les marchés sont en pleine ébullition, Gilles Leclerc a sélectionné pour vous Worldline, le spécialiste français des services de paiement. Après la publication de résultats semestriels très positifs (dont un bénéfice par action en hausse), on observe une belle réaction du titre sur des niveaux de support

 

La vague des publications semestrielles continue de déferler, avec des nouvelles plus ou moins bonnes selon les cas.

Une action tire bien son épingle du jeu. Il s’agit de Worldline (FR0011981968 – WLN).

La société vient d’annoncer des résultats supérieurs aux attentes et des signaux techniques de rebond sont proches de se valider. Je vous propose donc d’aller y regarder de plus près.

 

Un premier semestre de bonne facture

Commençons par des données fondamentales en analysant le contenu de la dernière publication.

En résumé, pour le premier semestre 2023, le résultat net part du groupe ressort à 81 M€ contre 53 M€ au premier semestre 2022. Le chiffre d’affaires, lui, est en hausse de 9,3 % en données organiques.

Le consensus des analystes fondamentaux s’accorde sur un objectif moyen de valorisation qui ressort à 56,80 € – ce qui laisse un potentiel de hausse d’un peu plus de 50 %.

Etant donné la bouffée d’euphorie qui a gagné les marchés – notamment hier, avec un CAC40 qui clôturait au-dessus des 7 400 pts, sa meilleure séance depuis janvier dernier (+ 2,05 %) – je serai pour ma part un tantinet plus prudent pour le moment.

Pour être tout à fait clair, ce genre d’accélération sans pallier de décompression est souvent suivi d’un retour de bâton. Mais nous verrons cela en détail lundi, dans le point hebdomadaire que je consacrerai au CAC40.

Pour le moment, vous allez voir que l’analyse graphique et technique laisse entrevoir un potentiel de 25 % sur Worldline.

Assez intéressant pour que l’on s’y intéresse non ? 😉

 

Rebond en vue !

On commence comme d’habitude par prendre du recul pour situer l’action dans son contexte de moyen terme.

Le graphe fait apparaître un support horizontal (« S ») sur lequel l’action vient tout juste d’amorcer un rebond.

 

Worldline_hebdomadaire_28072023

 

Cette zone de support avait déjà été testée en juin 2022 (première flèche verte). Et effectivement, un rebond de 50 % a suivi.

A noter que cette zone de support correspond à un objectif de report d’amplitude (les flèches verticales bleues).

Ceci étant, Worldline est revenue tester cette zone de support. Au niveau technique, un signal de divergence haussière de l’indicateur de tendance MACD pourrait être validé en cette fin de semaine.

Conclusion à ce stade : un rebond commence à se faire sentir, l’action s’est posée sur un point d’achat potentiel. Il faut maintenant trouver un signal d’achat et un niveau qui – si confirmation/validation – permettraient d’exécuter le plan de trade.

 

Une sortie en deux temps

Pour ce faire, on passe sur une vue court terme.

 

Worldline_journalier_28072023

 

Worldline évolue dans un range délimité par une résistance (nommée « O » car ce sera notre objectif) et le support « S » que nous avons précédemment identifié. Attention, la volatilité est importante à l’intérieur de ce range.

Une figure de retournement à connotation haussière est en train de se mettre en place. Il s’agit pour le moment d’une tasse avec anse classique (en jaune).

Pour que la figure soit validée et le top départ donné, il faut qu’une résistance intermédiaire soit dépassée. Cette résistance, c’est le petit segment horizontal bleu où apparaissent les impacts des prix (flèches vertes) : autrement dit, il faudrait que les prix arrivent à clôturer au-dessus des 36,70 €.

Le premier objectif correspond à l’amplitude de la tasse avec anse, soit le second segment horizontal bleu qui se situe à 41 €.

Toujours à cause de la volatilité de l’action et de l’état d’euphorie ambiante, je prendrai la moitié des gains sur cette zone, pour ensuite viser un objectif (« O ») qui correspond à la résistance du range, soit 46 €. On retrouve notre potentiel de 25 % mentionné en introduction.

Le stop sera évidemment placé sous le dernier point bas.

J’utilise cette façon de sortir en deux temps quand l’action est trop nerveuse, voire quand les marchés deviennent incertains ou par trop tendus (ce qui semble être le cas en ce moment). Si cette façon de faire réduit effectivement le potentiel des gains (puisque l’on sort en fractionné) cela permet en revanche (et surtout) de contrôler/minimiser les pertes (inévitables).

En clair et en décodé : on encaisse rapidement des gains – certes plus modestes – lors de la première impulsion. Pour ensuite en profiter pour remonter le stop sereinement, et viser des objectifs plus ambitieux. Avec pour résultat un risque minimum – ou en tout cas un risque grandement minimisé.

 

CQFD.

 

Bon week-end à tous,

Gilles