Skip to main content
Analyses Marchés ActionsIndices & MarchésIndices, sociétés et marchésMid et Small Caps

Des valorisations stratosphériques…

By 17 août 2021janvier 23rd, 2023No Comments

Juillet 2021 a été un mois surprenant. En effet, les valorisations ont atteint un niveau jamais vu. Lors du dernier mensuel MicroCaps Fortune, Eric Lewin en a profité pour mettre l’accent sur les secteurs les plus propices aux opportunités.

 

Industriels, fonds de private equity… Tout juillet, les acheteurs se sont bousculés au portillon pour tenter de dénicher les pépites de demain si bien que les valorisations ont atteint des niveaux parfois stratosphériques.

Mais attention, tous les secteurs n’ont pas été concernés par cette frénésie. Il s’agissait essentiellement la santé et la technologie qui battaient des records. Prenons par exemple, le monde de la santé qui présente un Ebitda de quasiment 17, rien qu’en Europe.

Rassurez-vous, la tech n’a pas été en reste, poussé par ce mouvement inéluctable qu’est la digitalisation de nos économies. Il faut en être sous peine de disparaître. Ce qui explique parfois les ratios assez élevés : il n’est pas rare de payer des sociétés du secteur sur des ratios de 16. Le capital investissement en Europe, à l’heure où je vous parle, a atteint près de 200 Mds€ en terme de montant depuis le début de l’année.

Des opportunités à saisir !

D’ailleurs, même si ça ne me fait pas plaisir d’en parler, parce que j’ai pêché sans doute par un excès de rapidité, Artefact, l’une de nos valeurs fétiches vendue trop tôt, vient d’être avalé par le fonds Ardian. Prix proposé ? 7,80 €, soit une prime de 42,3% par rapport au dernier cours côté [NDLR : la valeur est actuellement à 7,49 €].

En ce qui concerne Ardian, on ne peut pas passer à côté d’un spécialiste de la data à l’heure où les données sont de plus en prisées par les investisseurs. Nul doute que les fonds vont continuer à faire leur marché non seulement dans le monde du private equity, mais également dans celui du coté, où bien souvent les valorisations sont en général bien moins élevées.

Aussi, de plus en plus souvent, j’ai des amis gérants travaillant dans le non coté qui m’interrogent sur le fait de savoir si j’entends parler de telle ou telle valeur à vendre dans le monde des sociétés cotées. Il faut dire que les sociétés de capital investissement rivalisent d’ambition.

Ainsi, Bridgepoint, le célèbre fonds qui vient de s’introduire sur le marché londonien, a indiqué qu’il voulait franchir les 50 Mds€ d’actifs à terme. Et son dernier fond dans les PME, en cours de levée, pourrait atteindre plus de 8 Mds€… Vous avez dit gigantisme ?

 

Ce « fait du mois » est issu du numéro de juillet de MicroCaps Fortune.

Leave a Reply