Skip to main content
GAFAM & TechHighTechInfrastructures & hardwareInternet & communications

La guerre de l’IA est déclarée !

By 1 février 2023mai 15th, 2023No Comments

La guerre de l’intelligence artificielle est déclarée ! Microsoft a ouvert les hostilités fin 2022 avec le lancement de ChatGPT, mais il semblerait que Google ait bien reçu le message et cherche désormais à riposter en se refocalisant sur l’IA. Cela promet de belles perspectives d’avenir et quelques opportunités d’investissement intéressantes pour qui saura où mettre ses billes !

 

L’une des plus grandes craintes exprimées par les gens à l’égard de l’intelligence artificielle (« IA ») est la suivante : qu’elle leur vole leurs emplois.

Je vois bien pourquoi c’est la première idée qui vient à l’esprit, face aux capacités croissantes de l’IA.

Certaines entreprises réalisent même des économies de main-d’œuvre grâce à une automatisation recourant à l’IA.

Toutefois, il existe un autre scénario… qui s’intéresse plus aux emplois créés qu’à ceux qui seront supprimés. Et c’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

 

L’IA à l’origine de nouvelles opportunités 

En fait, l’IA peut créer de nombreux nouveaux emplois et améliorer l’efficacité générale au sein de toutes sortes de secteurs.

A mesure que les systèmes d’IA s’améliorent, ils peuvent automatiser des tâches répétitives, et libérer les travailleurs humains afin qu’ils se concentrent sur un travail plus créatif et stratégique.

De plus, l’IA peut également créer de nouveaux emplois dans des domaines tels que l’analyse des données, l’apprentissage automatique et le développement de logiciels.

Par exemple, l’IA crée des emplois dans le secteur de la santé. Certains systèmes munis d’une IA peuvent aider les médecins et le personnel infirmier à diagnostiquer et traiter des patients, en permettant de leur consacrer plus de temps pour des soins personnalisés. Cela devrait faire augmenter la demande en faveur de professionnels de santé, et ouvrir de nouvelles opportunités d’emploi dans le domaine du développement et de la mise en œuvre de l’IA.

Le service clients est un autre exemple. Même si les chatbots et assistants virtuels intégrant l’IA peuvent gérer de simples demandes de clients, il faut qu’un agent humain et spécialisé intervienne dans le service pour gérer les problèmes plus complexes. Non seulement les humains se concentreraient sur des problèmes plus complexes mais ils seraient également chargés de la maintenance et de l’apprentissage permanent des systèmes d’IA.

Toutefois, il est important de noter l’impact de l’IA sur la main-d’œuvre et de s’assurer que les employés seront formés et éduqués en vue de tirer parti des nouvelles opportunités qu’elle créera.

Et même si les gens ne cessent d’être impressionnés par le dernier exemple d’IA facile à utiliser, ChatGPT, dans certaines entreprises, on sonne l’alarme…

Et en particulier chez Google…

 

Google se lance dans la course à l’IA 

Lorsque ChatGPT a été divulgué, dans l’univers technologique, il a envoyé le message suivant à toutes les entreprises du secteur : « Sautez dans ce train ou bien vous resterez en plan. »

Il ne fait aucun doute que l’IA s’accompagne de toute une liste de cas d’utilisation qui s’allonge sans cesse.

Tout ce qui va de l’analyse à la saisie des données, en passant par les fonctions commerciales de base et le fonctionnement des systèmes – et bien d’autres choses encore – peut être amélioré en utilisant l’IA.

Et il semblerait que Google ait bien reçu le message et cherche désormais à se refocaliser sur l’IA.

Selon un article paru dans le New York Times, Google est sorti de sa zone de confort, depuis le lancement de ChatGPT. Selon cet article, le moteur de recherche a l’intention de dévoiler cette année plus de 20 nouveaux produits, et de faire la démonstration d’une version du moteur de recherche Google classique dotée d’un nouveau chatbot muni de l’IA.

Certes, Google possède déjà un certain nombre de produits et services faisant intervenir l’IA, dont notamment :

  • Google Assistant : un assistant virtuel qui se sert du traitement du langage naturel pour interagir avec les utilisateurs ;
  • Google Translate : un service de traduction fonctionnant avec l’IA ;
  • Google Photos : un service de gestion et de stockage de photos fonctionnant avec l’IA ;
  • Google Lens : un outil de recherche et de reconnaissance d’image fonctionnant avec l’IA.

 

Et il y a Google DeepMind – un laboratoire de recherche spécialisé dans le développement de l’IA pour différentes applications – fondé à Londres en septembre 2010 puis racheté par Google en 2015.

Les recherches de DeepMind recouvrent l’apprentissage automatique, les réseaux neuronaux, la vision par ordinateur, le traitement du langage naturel, les jeux et l’économétrie.

Alors Google n’est manifestement pas à la traîne, mais la popularité grandissante de ChatGPT a allumé une nouvelle étincelle qui pourrait même faire avancer les choses encore plus dans ce domaine.

C’est clair, l’IA est l’un des domaines technologiques les plus exaltants actuellement, et elle va progresser chaque jour davantage.

Vu tous les bienfaits que les systèmes d’IA vont offrir au fil du temps, je pense que les entreprises rechercheront très probablement des moyens d’intégrer ces fonctionnalités d’IA à leurs processus, au quotidien.

Cela entraînera également une énorme croissance pour les entreprises qui sont à l’avant-garde de ce mouvement.

Entre les entreprises qui développent des systèmes d’IA et celles qui vont utiliser cette technologie de la manière la plus efficace, il y aura énormément d’argent à gagner.

Aujourd’hui, le moment est idéal pour étudier les possibilités d’investir sur cette technologie.

Comme c’est un sujet qui m’intéresse énormément, je vous soumettrai mes propres idées pour investir dans l’IA.

Alors surveillez bien votre boîte de réception !

 

Pour un avenir radieux !

Ray Blanco

 

Aucun commentaire

  • Avatar Guérin dit :

    L’IA me paraît en effet une terre d’avenir.
    Maîtriser le futur, qui n’en rêverait pas?
    Améliorer la collecte des données, les algorithmes et la technologie n’est-ce pas la voie à suivre pour guider la conduite du monde?
    C’est ce vers quoi tend l’évolution depuis le big bang.
    Prenons notre destin en main.

  • Avatar Vadorin dit :

    Il ne faut pas oublier la microélectronique qui sans elle avec ses performances et capacités de traitement de l’information permettra d’avancer en IA, coordination et partenariats dans les secteurs économiques et sociaux

Laisser un commentaire