Skip to main content
Indices & MarchésIndices, sociétés et marchésMarchés Europe

Eurostoxx50 : cassure ou rebond ?

By 17 octobre 2022janvier 10th, 2023No Comments

Comme beaucoup d’indices en cette période de forte volatilité, l’EuroStoxx50 teste actuellement des niveaux clés.Va-t-il ressortir à la hausse ou à la baisse?

 

Vendredi dernier, dans le dernier point hebdomadaire dédié au CAC40 , mon analyse s’attachait à cibler les niveaux clés susceptibles de déclencher des signaux d’accélération en cas de cassure.

Aujourd’hui, même exercice avec l’Eurostoxx50 qui lui aussi – et comme beaucoup d’autres indices – se trouve en train de tester des supports majeurs.

Cassure ? Rebond ? C’est la suite qui nous le dira, mais ces niveaux sont importants.

En cas de cassure …accrochez vos ceintures, la baisse risque d’être rapide.

 

En cas de rebond, c’est un mouvement possible, si les publications du troisième trimestre sont bien reçues par le marché et si les banques centrales n’adoptent pas un ton trop dur.

Et en tout état de cause, si rebond il y a, il risque d’être limité et de courte portée.

 

Les niveaux clés

Pour résumer, les deux niveaux à surveiller sont :

D’une part celui de la zone des 3300 pts. C’est un support MAJEUR comme vous allez pouvoir le constater.  Il est probable que vu son importance, les « grosses mains » essayent de le défendre au moins à court terme.

D’autre part, le passage au-dessus des 3460 pts qui pourrait quant à lui donner un signal haussier qui, je le répète, ne serait pour le moment qu’un signal de court terme.

 

Je m’explique !

 

Risque de forte accélération à la hausse ou à la baisse

La zone des 3300 pts (le rectangle horizontal vert du graphe ci-dessous) est un support majeur.

 

Le graphe parle de lui-même. Il suffit de regarder les impacts (flèches blanches) ou plutôt la réaction des prix quand cette zone de support est testée.

En cas de rebond comme en cas de consolidation, c’est un niveau très surveillé par les « grosses mains », très « travaillé » par le marché.

Toute cassure à la hausse ou à la baisse (les petits segments rouges), est systématiquement suivie d’une forte accélération. C’est donc un support majeur. Voilà pourquoi il y a quelques lignes, je vous disais qu’en cas de cassure «  accrochez vos ceintures  la baisse risque d’être rapide. »

 

On notera par ailleurs que la zone des 3300 pts correspond à un retracement de 50% entre les plus bas atteints au printemps 2020 à l’annonce de la première vague de Covid et le plus haut à 4400 pts atteints fin 2021.

Autre indice qui milite pour une accélération forte et imminente : les vagues d’impulsion MACD sont entrées dans un « triangle de compression » en gris. La logique de ce genre de formation est identique à celle qui prévaut quand les prix forment un triangle symétrique.  Généralement, la cassure d’un des deux segments donne le « top départ » pour une belle impulsion.

 

 

Un classique double-creux en vue court terme

Le passage au-dessus des 3460 pts pourrait quant à lui donner un signal haussier.

Tout simplement parce que dans la zone du support majeur de long terme des 3.000 pts, nous avons une figure potentiellement haussière qui se forme sur la vue court terme (ici un graphe en unité de temps 2 heures).

 

 

Cette figure est un classique double creux ou « W » (en orange). Sa ligne d’eau passe par 3460 pts. Si elle est passée en clôture journalière, vous connaissez ses implications : dans 70 % des cas, un objectif correspondant à l’amplitude (les carrés bleus) de la configuration est ensuite atteint. Soit dans le cas présent un objectif à 3700 pts.

Voilà, vous savez le pourquoi du comment de l’importance de ces niveaux.

Pour le reste, attention à la volatilité qui explose. Les portes de saloon risquent de s’enchaîner en fonction des publications des résultats du troisième trimestre.

Il va falloir naviguer au jour le jour sans visibilité.

Mais vous avez à mon humble avis les niveaux de prix qui vont jouer le rôle de pivot dans les jours à venir.

 

Bonne semaine à tous,

Gilles,

Leave a Reply