Skip to main content
En direct des marchés

Encore des chiffres US qui ne plombent que les Bourses de la Zone Euro

By 15 juillet 2021No Comments

Une nouvelle fois, nous observons une divergence de performance radicale entre les places européennes (-1,1% en moyenne) et les indices US qui ne s’effritent pas de plus de -0,1% (le Dow Jones est stable, le seuil des 35 000 est à portée immédiate), après la publication de chiffres aux Etats-Unis qui ont provoqué un quasi doublement des pertes en Europe.

La plupart des indicateurs US pointent vers une croissance très forte, sur fond d’inflation.

Côté activité, l’indice « Empire State » de la région de New York a bondi de plus de 25 points (de 17,4 vers 43), déjouant un consensus de quasi stabilité vers 18.

Mais il y a encore plus spectaculaire puisque le sous-indice des nouvelles commandes est passé de 16,3 à 33,2 (doublement), tandis que celui des livraisons s’envole de 29,6 points à 43,8.

Cela semble également bien se passer sur le front du marché du travail puisque les inscriptions aux allocations chômage ont diminué -26 000 à l’issue de la 1ère semaine de juillet pour s’établir à 360 000, au plus bas depuis mars 2020.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités baisse fortement, de -126 000 à 3 241 000.

Petit bémol, la production industrielle américaine n’a augmenté que de 0,4% au mois de juin en rythme séquentiel après une hausse de 0,7% en mai, le consensus tablait sur un repli plus modeste

La Réserve fédérale indique que la seule production manufacturière s’est tassée de 0,1%, et que le taux d’utilisation des capacités industrielles s’est amélioré de 0,3 point à 75,4%… donc la machine se rapproche du plein régime

Leave a Reply