Skip to main content
Cac 40Indices & MarchésIndices, sociétés et marchés

CAC40 : gare à la barrière de péage !

By 9 avril 2021janvier 11th, 2023One Comment

Ça devient chaud bouillant sur le CAC40, qui flirte avec ses (hauts) niveaux de mi-2007 et du printemps dernier. Notre expert en analyse technique Gilles Leclerc vous dit quoi faire dans ces conditions de plus en plus particulières…

 

Haussier, suracheté et en phase de test d’une résistance majeure… Ainsi va la configuration du CAC40 cette semaine !

Vendredi dernier, dans le cadre de mon précédent point hebdomadaire, notre vénérable indice se trouvait pile sur des niveaux de 6 100 points et, même si nous conservions un biais haussier, j’insistais sur la nécessité d’avancer prudemment et à pas comptés. Autrement dit, garder les positions haussières, mais sans pour autant renforcer, ni « shorter », considérant qu’aucun signal baissier n’apparaissait à l’horizon, pas même sur des échelles de très court terme.

Depuis lors, le CAC40 a réussi à s’affranchir de cette zone de résistance des 6 100 points (« R->S » sur mon premier graphique ci-dessous, en unité de temps 2 heures + la pastille jaune) pour grappiller une soixantaine de points supplémentaires, mais le mouvement reste fragile et ce sont surtout des résistances de très long terme qui sont désormais testées.

Il n’y a toujours pas de signal baissier à court terme, certes, mais la configuration actuelle n’en milite pas moins pour la plus grande prudence. Quand bien même l’indice est haussier à court et moyen terme, et il l’est même doublement…

CAC40, cours, vue horaire

Sur cette vue, la tendance de fond est parfaitement cadrée par le canal bleu, lequel a débuté fin janvier dernier. Il s’agit donc d’un canal de tendance de moyen terme dont l’amplitude est de l’ordre de 4%, entre la résistance et le temps que les prix rejoignent le support, si tant est qu’ils le fassent rapidement.

Pour l’heure, le CAC40 se trouve grosso modo au milieu de la résistance (cf. l’oblique rouge) et du support (en vert) dudit canal , ce qui laisse une marge d’un peu plus de 2% avant que le support susmentionné ne soit atteint… et que les premières alarmes ne se déclenchent. De fait, en supposant que l’on ait pris des positions sur cette échelle de temps, on pourra encore les tenir, du moins tant que le support du canal haussier fera le job.

Il y a par ailleurs un deuxième niveau que j’ai repéré et qui vient conforter les précédentes observations : l’ancienne résistance – devenue support – de la zone des 6 100 points (le rectangle horizontal rouge puis vert), qui est aussi un rempart contre la baisse. Il est certes très proche (environ 1%), mais c’est important car il s’agit d’un point de repère à la fois simple à visualiser et simple à suivre ; et tant que le CAC40 restera au-dessus de ce support, il n’y aura aucune inquiétude à avoir en ce qui concerne la tendance actuelle : elle restera positive.

Urgent d’attendre !

Pour autant, si le CAC40 est haussier, faut-il continuer à renforcer les positions, voire à acheter l’indice ? Chacun fera bien ce que bon lui semblera, mais à titre personnel, je me l’interdis et vais vous expliquer pourquoi.

En effet, en prenant un peu de recul, c’est-à-dire en optant pour une vue de long terme (un mois), on constate que l’indice est en train de tester une résistance majeure baptisée « R2 » sur ce second graphique :

CAC40, cours, vue mensuel

Celle-ci correspond aux plus hauts de mi-2007 et aux plus hauts du printemps dernier. Il s’agit d’une « barrière de péage » et face à elle, il me semble que la meilleure attitude à adopter, en tout cas la plus logique, est de tenir les positions haussières tant que les niveaux précédents tiennent. On s’abstiendra en revanche de renforcer tant que cette barrière ne sera pas rouverte.

Pour conclure, rappelez-vous une citation bien connue des traders qui sont encore sur les marchés et n’ont pas fait faillite : « les cimetières financiers sont remplis d’investisseurs qui cherchent à se faire les deux derniers pour cents. » Elle me paraît plus que jamais d’actualité.

Stay safe ! Dans la vie comme en ce qui concerne la gestion de vos actifs,

Gilles

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire