Accueil Trading niveau débutant Le Lexique de la Bourse

Le Lexique de la Bourse

3 SORCIERES :

Journée d’expiration de 3 types de contrats :

  • les futures sur indices
  • les options sur indices
  • les options sur actions

les contrats futures sur indices, les contrats d’options sur indices et les contrats d’options sur actions. C’est une séance plus volatile que d’ordinaire, particulièrement durant la dernière heure de cotation.

séance des 3 sorcières bourse lexique

 

4 SORCIERES :            

Journée d’expiration de 4 types de contrats : les contrats « futures » sur indices, les contrats « futures » sur actions, les contrats d’options sur indices et les contrats d’options sur actions.

 

BLOCKCHAIN :           

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.

BUND :

Obligation d’Etat allemande, équivalent de l’OAT (Obligation assimilable au Trésor) français. Il sert parfois de référence pour le calcul du spread des obligations de la zone euro.

 

CAPITAUX PROPRES :           

Ou fonds propres. Il s’agit des ressources (passif) d’une société qui appartiennent à ses actionnaires, par opposition aux dettes vis-à-vis des fournisseurs ou des banques par exemple. Ils se composent du capital social, des réserves et du report à nouveau (correspondant aux bénéfices qui n’ont pas été redistribués en dividende), et du résultat net de l’exercice fiscal.

DPS :

Le droit préférentiel de souscription (DPS) est un droit permettant à un actionnaire de souscrire de nouvelles actions lors d’une augmentation de capital de manière prioritaire.

EBIT :

Bénéfice avant intérêts et impôts.

EBITA :                       

Bénéfice avant intérêts, taxes et amortissements. Il s’agit du résultat d’exploitation MOINS l’amortissement des écarts d’acquisition.

EBITDA :

Bénéfice avant impôts, dépréciations et amortissements.

ETF :

pour « Exchange Traded Funds ». Il s’agit d’OPCVM indiciels cotés sur les marchés réglementés d’Euronext qui ont pour objectif de répliquer les variations d’un indice, aussi bien à la hausse qu’à la baisse. Il s’agit donc d’une gestion passive permettant au produit d’avoir une variation similaire à celle de son sous-jacent, sans aucune intervention stratégique pour tenter de surperformer l’indice.

 

ETI :                            

Swap de taux d’intérêt standard, taux variables contre taux fixes, qui échange les intérêts d’un prêt ou dépôt notionnel à taux variable contre des intérêts à taux fixe.

 

GEARING :                 

Le gearing, ou ratio d’endettement, met en évidence la solidité de la structure financière du groupe, au niveau de son bilan. Il se calcule en divisant la dette, diminuée de la trésorerie (ce que l’on appelle la dette nette), par le montant des capitaux propres (ou fonds propres).

 

HIGH YIELD :              

Ou « Emissions obligataires à haut rendement » prenant la forme d’emprunts obligataires à 5, 7 ou 10 ans.  Il s’agit d’obligations émises par des sociétés en retournement ou présentant une faible surface financière, c’est-à-dire un niveau d’endettement élevé (LBO par exemple).

LfL :                           

 « Like for like » = résultat à périmètre constant.

NON-GAAP :              

Résultat hors éléments exceptionnels. La norme « Non-GAAP » fait foi aux Etats-Unis.

OAT :

Obligation assimilable au Trésor. Il s’agit d’emprunts d’Etat dont le crédit est celui de l’Etat, et qui ont cours sur 2 ans minimum et 50 ans maximum.

OBLIGATION :            

Une obligation est une valeur mobilière qui constitue une créance sur son émetteur. Elle est représentative d’une dette financière à moyen terme, long terme, parfois même à perpétuité. Cette dette est émise dans une devise donnée, pour une durée définie et donne droit au paiement d’un intérêt fixe ou variable, appelé coupon qui est parfois capitalisé jusqu’à sa maturité.

OPCVM :                    

pour « Organisme de placement collectif en valeur mobilière ». Il s’agit d’un portefeuille dont les fonds investis sont placés en valeurs mobilières ou autres instruments financiers.
Derrière le terme OPCVM se trouvent 2 grandes familles de produits : les SICAV (Sociétés d’investissement à capital variable, des sociétés anonymes avec un conseil d’administration et dont l’investisseur est actionnaire) et les FCP (Fonds communs de placement, créés à l’initiative d’une société de gestion et d’une banque dépositaire).

PER :

pour « Price earning ratio ». Il s’agit de la capitalisation boursière divisée par le résultat net.

 

PULLBACK :               

Retour sur support. Généralement, un cours qui casse une droite de support (ou franchit à la hausse une droite de résistance) revient sur cette même droite, devenue droite de résistance (ou droite de support).

 

RISK/REWARD :        

Le rapport Reward/Risk est le gain espéré divisé par la perte potentielle. Au-dessus de 5 c’est une opportunité exceptionnelle. Inférieur à 1, il relève du suicide financier.

 

ROC :

pour « Résultat opérationnel courant ». Il s’agit du résultat avant intérêts, impôts et amortissement des écarts d’acquisition.

 

SPREAD :

Ecart (ou différentiel) entre 2 taux. Le spread est une mesure de la liquidité du marché. Plus il est proche de 0, plus les transactions sont aisées.

 

SPREAD DE CREDIT : 

Ecart de taux actuariel entre une obligation émise par une entreprise (ou une collectivité ou un organisme) et un emprunt d’Etat théorique.

 

SWAP :

Produit dérivé financier. Contrat d’échange de flux financiers entre 2 parties, lesquelles sont généralement des banques ou des institutions financières.

 

VE :

pour « Valeur d’entreprise ». Il s’agit de l’addition de la capitalisation boursière et des dettes de l’entreprise.

VE/EBITDA :

Valeur d’entreprise/Ebitda. S’il est bas, cela signifie que le titre n’est pas très cher.

 

 

Soyez le premier informé des dernières news de La Bourse au Quotidien directement dans votre boîte mail