Skip to main content
Statistiques et données macro

RN : quel impact sur l’économie française ?

Une dissolution de l’Assemblée nationale et des législatives annoncées en quelques heures à peine… Vous l’avez remarqué, notre couverture du séisme politique actuel a été assez discrète cette semaine. La raison ? Nous étions plongés dans l’analyse de l’impact de cette secousse, dont l’issue reste incertaine pour vos investissements.

 

Contrairement à ce que beaucoup d’investisseurs croyaient, les élections européennes ont eu un impact notable sur les marchés. La décision surprenante d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale a véritablement changé la donne, illustrant une montée en puissance de l’extrême droite, signe d’une défiance croissante envers l’exécutif et les partis traditionnels.

Ce phénomène n’est pas sans rappeler les situations politiques vécues par la Grèce, l’Italie et d’autres nations européennes, où des populations désespérées et révoltées se tournent vers des promesses de protection, de nationalisme et d’une vie meilleure.

 

Les répercussions du programme du RN sur l’économie française

Dès dimanche soir, j’ai examiné le programme économique de Marine Le Pen pour la présidentielle de 2022 : un programme marqué par de lourdes dépenses et des recettes incertaines. Et depuis 2022, la situation financière de la France s’est aggravée, avec une dette qui dépasse désormais les 3 000 Mds€ et un déficit budgétaire de 173,3 Mds€ pour 2023. L’Union Européenne, de plus en plus pressante, exige une réduction des dépenses, ce qui rend la tâche de Bruno Le Maire – notre ministre de l’Economie qui doit économiser 20 Mds€ pour le budget 2025 – encore plus ardue.

Le programme du Rassemblement National (RN) semble peu compatible avec les attentes des marchés financiers, surtout en ce qui concerne la réforme des retraites, fortement rejetée. La dégradation récente de la note de la France par Standard and Poor’s et la hausse des taux d’intérêt de la dette à dix ans compliquent encore la situation.

J’ai déjà identifié quelques actions ayant baissé de manière significative, comme TF1, M6, Eiffage et Vinci, qui ont déjà subi une baisse d’environ 10 % depuis lundi matin. Quand les médias aborderont ces sujets, ces titres pourraient poursuivre leur chute…

Si les résultats du 9 juin se confirment, le RN devra probablement former des alliances pour faire passer certaines réformes populaires. Plusieurs mesures pourraient être votées d’ici à 2027, avec le soutien de l’opinion publique et d’autres partis politiques. En voici quelques exemples :

  • la création d’un impôt sur la fortune financière, le fameux IFF ;
  • la renationalisation des sociétés d’autoroutes ;
  • la privatisation de l’audiovisuel public.

Sur notre canal Telegram (que vous pouvez rejoindre en cliquant sur ce lien), j’ai alerté à partir de dimanche soir nos lecteurs sur les obligations d’Etat et certaines actions spécifiques, avant même l’ouverture des marchés (Eiffage et Vinci).

Nous allons suivre de près ces débats législatifs car il y aura inévitablement des gagnants et des perdants. Notre objectif sera toujours de vous guider au mieux dans cette période incertaine, en identifiant les opportunités et les risques.

 

Passons au « trade Le Pen »

Ce scénario politique sent le soufre et aucune nouvelle majorité ne voudra couper drastiquement dans les dépenses. Bien au contraire, les nouveaux élus voudront se rallier la bienveillance des Français en vue des prochaines élections présidentielles.

Dans ce contexte, il pourrait être judicieux de parier sur une hausse des taux des obligations de l’Etat français. Le marché exigera probablement une prime de risque plus élevée en réponse à l’incertitude politique et économique.

Et ne comptez pas sur la BCE pour voler au secours des Etats à travers des achats significatifs d’obligations ou une baisse substantielle des taux… Contrairement à ce que l’on pense, la BCE est politisée et elle a une grande défiance vis-à-vis des partis d’extrême droite ou d’extrême gauche.

En conclusion, alors que les grandes manœuvres électorales se poursuivent, l’enjeu pour les partis politiques dits modérés est de maintenir un maximum de pouvoir législatif.

Anticiper la politique du nouveau gouvernement devient crucial, avec des surprises potentielles qui pourraient surgir de coalitions inattendues.

12 commentaires

  • Avatar Christian dit :

    Il nous on mis dans la merde et maintenant il s’étonne que ça sente. Je suis toujours perplexe devant l’inconséquence des politiques. Il s’attendais à quoi. Pour info comme disais un humoriste je ne suis ni pour ni contre bien au contraire.

  • Avatar Frank dit :

    Article très macroniste qui prend la défense de Lemaire et des supranationalistes contre les souverainistes…

    • Avatar Iones Jaoulane dit :

      Bonjour Frank,

      Non détrompez-vous. Je me focalise uniquement sur l’impact économique et financier. Nous ne faisons pas de politique aux Publications Agora. Concernant Bruno Le Maire, il n’a qu’un seul mérite ; celui d’avoir été l’un des pires ministres des finances..

      Bien à vous,

      Mr Ionès Jaoulane
      Publications Agora

      • Avatar Frank dit :

        C’est bien de répondre mais à vous lire la situation économique (et sociale), qui pourtant c’est déjà dégradée depuis 7 ans avec Macron
        s’aggraverait avec le programme RN de 2022 qui est déjà obsolète la situation ayant évoluée, par contre si vous voulez être objectif
        vous devez écrire un article sur un gouvernement d’extrême gauche qui serait pire qu’en 1981 car la situation d’aujourd’hui est pire…
        Personnellement je ne m’inquiète pas pour mon portefeuille action (même si ca peut tanguer à court terme…).
        https://ripostelaique.com/supranationalistes-contre-souverainistes-le-combat-du-siecle.html
        Sincèrement

  • Avatar Philco dit :

    Bonjour,
    c’est récurrent dans notre  »démocratie » les décisions nécessaires mais impopulaires ne sont pas prises ou contournées.
    Entre les lobbyings et la rue, les politiques gèrent leurs carrières. Dans ce contexte on mesure les résultats.

  • Avatar gilbert dit :

    on espère que le mélange LR RN aide à temporiser l’économie tout en faisant les choses demandées par
    les Francais

  • Avatar Domergue dit :

    Andre: il ne faut pas s’etonner du resultat des elections europeennes car le public n’a pas accepter la decision d e bruxelles d’imposer le traite de constitution .les français n’accceptent pas les attentats, les assassinats, les egorgements, les voitures incendiees lors des fetes de Noël( qui est aussi la fete de la lumiere. ras le bol des revendications d’une minorite de personnes qui n’acceptent pas les traditions,coutumes, folklore et usages de notre pays qui est aussi celui des pays occidentaux. la desinvolture des dirigeants tant en France
    qu’à Bruxelles exasperent les peuples de europe; ( voir l’Italie, les Pays-bas, la Suede etc

  • Avatar Loubière dit :

    D’abord, les Français, par référendum, ont dit largement non en 2005 à la constitution européenne(rédigée par Giscard), à savoir 54,5% des votants ont dit non ce que personne ne dit aujourd’hui.
    Ensuite, nous sommes gouvernés par l’UE et sa grosse commission, ces individus forment une vraie mafia, une dictature (l’Union européenne des républiques socialistes soviétiques) ils ne sont pas élus par les peuples, les citoyens qui en démocratie sont détenteurs du pouvoir ou de la souveraineté. ces gens là devraient servir les peuples ou les citoyens et non pas se servir dans la caisse.
    Seul reste la solution de quitter ce cloaque de l’UE par le Frexit…La grande Bretagne montre la voie courageusement avec l’action de Nigel Farage. Les trois principaux blocs politiques au parlement veulent rester dans l’UE ce qui constitue la vraie question dans le débat actuel.
    Il s’agit de reprendre notre souveraineté tant juridique que monétaire, tant de défense nationale que de politique étrangère, tant commerciale qu’agricole, soit l’ensemble des domaines de notre économie et de la nation.

  • Avatar Gilles L dit :

    C’est clair il est juste de dire que le RN est un parti populiste. Il en a tous les attributs, étatiste – l’état peut tout faire -, dépensier – il faut faire plaisir à tout le monde, etc… Mais vous aussi vous le trouvez d’extrême droite. Une analyse saine devrait éviter ce terme inadéquat et faux. Le RN n’est plus extrême depuis belle lurette (pas de critique des élections, pas d’appel à la violence dans les rues, etc…) et il n’est pas vraiment de droite à en lire son programme économique et social. Quand à son opposition à l’immigration, pas très agressive, elle n’est historiquement pas de droite. C’est Georges Marchais avec les communistes qui en parlaient dans les années 70.
    C’est bien E. Macron qui nous a mis dans cette situation inextricable avec ses mensonges sur le nucléaire et le climat, ses décisions aujourd’hui prouvées non scientifiques sur la fausse pandémie, les médicaments et traitements interdits, les confinements et les masques inutiles, les PCR faux et les vaccins plus dangereux qu’utiles, sa guerre absurde en Ukraine contre la Russie… et tant d’autres erreurs.

  • Avatar WILLIAM dit :

    Bonjour,l’instabilité fiscale va finir par vraiment lasser les quelques possesseurs de bien qui restent dans ce pays, et décourager ceux qui voudraient venir s’y installer. Ras le bol de ces politiques clientélistes.

  • Avatar Francis dit :

    Gilles a raison, le RN est un parti de gauche souverainiste avec la démagogie inhérente à la gauche, ce qui justifie le qualificatif populiste. Après, tout dépend de qui Jordan Bardella s’entourera si il parvient à Matignon.

  • Avatar mas dit :

    TOUT EST EN VRAI TRES SIMPLE ET LOGIQUE .
    IL N’Y A AUJOURDHUI QUE DEUX MODELES QUI FONCTIONNENT
    (souverains évidemment… cad monnaie et frontières le reste n’étant pas rationnel ) :
    1/ CELUI DES BRICS (DEVELLOPEMENT)
    2/ CELUI DES (vraies…) DEMOCRATIE NORDIQUE HORS EURO
    la pologne et le hongrie etant subventionné et l’allemagne dont a effacé les dettes plus que n’importe quel autre , facile apres…
    AVOIR QUEL PARTI DONT LE PREGRAMME S’EN RAPPROCHE
    sinon meme dand l’ue il suffit de ne plus donner d’argent a des pays étrangers et autres fraude et détournement…et vous récupéré
    des centaines de milliards juste gérant correctement les finances mais certains voudront vous T… a la JFK (jurisprudence / exemple pour les autres)

Laisser un commentaire

FERMER
FERMER
FERMER