Accueil Indices, sociétés et marchés Ces “marges” qui sauvent le premier trimestre des entreprises américaines