Accueil Matières Premières Le marché n’ira nulle part, le pétrole n’est même plus un market mover