Accueil Indices, sociétés et marchésActions Et le marché devint totalement orwellien