Skip to main content
Analyses IndicesCac 40Indices & Marchés

CAC 40 : on fait quoi maintenant ?

By 18 juin 2024No Comments

 

Depuis le début du printemps, j’avais mis en lumière la prudence qui était la mienne quant aux niveaux du CAC 40.

Après un premier épisode correctif début avril, la phase de latéralisation alors en place au-dessus des 8 000 points ne me disait rien qui vaille, compte-tenu des divergences de comportements qui sont rarement de bon augure.

La cassure de la ligne de cou du double top a ensuite conduit à une accélération des dégagements dans les règles de l’art.

La semaine dernière, en réaction à la dissolution de l’Assemblée nationale dimanche 9 juin, le CAC 40 a en effet enregistré sa plus lourde perte hebdomadaire depuis début 2022 (et l’invasion du l’Ukraine).

Après une ouverture en trou de cotation (cf. « gap weekly » sur mon graphique hebdomadaire ci-dessous), l’indice parisien a ensuite directement plongé sous les 7 600 points.

 

CAC_40_weekly_180624

Des niveaux inquiétants

Graphiquement parlant, la zone testée depuis hier autour des 7 500/7 600 points suscite une réaction technique haussière à suivre.

Le fait est que cette zone de prix n’est pas anodine. Elle correspond à la fois à la zone cible de l’ancienne figure en double sommet, mais également au contact avec un important support oblique ascendant de moyen terme (visible en grisé + flèches vertes).

On retrouve également l’importance des zones de prix sur le Cac Small (l’indice des petites capitalisations), avec la zone horizontale des 11 350 points (cf. seuil rouge sur mon graphique pris en base journalière ci-dessous).

Région qui correspond avec une certaine précision au bas de l’ancien trading range horizontal (visible cette fois avec le rectangle bleuté).

 

CAC_40_CAC_small_daily_180624

 

Soit dit en passant, on notera que l’adage boursier voulant que le marché prenne l’escalier pour monter mais l’ascenseur pour descendre aura, de fait, trouvé une nouvelle illustration la semaine dernière.

Le CAC small a en effet effacé près de deux mois de hausse en l’espace de seulement cinq séances dans un important sell-off la semaine dernière (cf. ellipse jaune).

Personnellement, je remercie l’apparition préalable de divergences baissières sur les indicateurs techniques journaliers qui a en quelque sorte servi de signal d’alarme (cf. flèche rouge en partie basse du graphique ci-dessus + flèches en pointillés noirs).

 

CAC 40 : de nouveaux dégagements à prévoir

Pour en revenir au CAC 40, en « zoomant » un peu et en passant cette fois sur un graphique journalier ci-dessous, on peut « affiner » la zone de soutien sur les 7 550/7 475 points, c’est-à-dire la zone de gap du 26 janvier (cf. cercle jaune ci-dessous).

 

CAC_40_daily_180624

 

Si une poursuite de la réaction technique haussière amorcée hier est possible à court terme, je crains que l’upside ne s’avère limité.

Et que l’on ne revoie ainsi pas de suite la zone des 8 000 points.

En cause notamment : l’importante faiblesse de l’indice à la fois en comparaison de ses homologues européens, mais aussi par rapport à Wall Street.

En d’autres termes, je crains que la baisse ne soit pas terminée et je pense que le support oblique de moyen terme préalablement évoqué (cf. seuil grisé sur mon premier graphique hebdomadaire), va céder.

Ce qui, avec l’épée de Damoclès des échéances législatives en France de la fin juin et du 7 juillet ensuite, risque de conduire à de nouveaux dégagements, potentiellement vers les creux d’octobre sous les 7 000 points.

Autour des 6 800 points donc pour être précis…

Laisser un commentaire

FERMER
FERMER
FERMER