Zoomez sur le GBP/USD

Rédigé le 22 mai 2008 par | Matières Premières Imprimer

Le Cable J’ai pris quelques semaines off pour prendre du large par rapport au marché. Ça fait du bien de ne pas avoir toujours le nez collé à nos écrans ! Ça permet de prendre du recul, et de voir les marchés sous un autre angle, de se détacher de l’intra-day, de décompresser de la pression du trader, et même de trouver de nouvelles idées de trades.

Aujourd’hui je reviens pour évoquer le cas de la paire GBP/USD, appelée « le Cable« .

Pour la petite histoire et comme c’est une question que l’on me pose souvent, le nom « le Cable » vient d’un câble transatlantique qui servait à synchroniser le taux du GBP/USD entre les marchés de Londres et New York. Actuellement la parité tourne autour de 1,97, ce qui veut dire que 1 Livre Sterling = 1,97 Dollar.

D’un plus haut en novembre 2007 autour de 2,12 jusqu’à des récents plus-bas autour de 1,93, la parité GBP/USD a connu une forte volatilité. Aujourd’hui, la Grande-Bretagne est dans la même problématique que toutes les économies occidentales – et notamment que les USA : inflation et ralentissement économique. Du coup, la question se pose : qui, de la GB et des USA, sera le moins mauvais et verra sa devise remonter par rapport à l’autre ?

Comme j’ai l’habitude de le faire, je vais progressivement zoomer sur la paire pour vous éclairer sur les opportunités actuelles de profits… malgré la période incertaine des marchés.

La méthode Zoom : Phase 1 Commençons par une vue large d’un graphique hebdomadaire qui nous montre clairement la fin d’un canal haussier démarré en 2005. Il a pris fin avec la cassure de ce canal en décembre 2007.

Après cette cassure, on voit que les cours ont rebondi par trois fois sur la zone des 1,9350 que je considère donc comme un niveau de résistance fort. Cette zone de résistance est confirmée par la clôture de notre dernière bougie (représentant donc la semaine dernière) qui est la première clôture positive (bougie verte) après trois semaines de baisse hebdomadaire depuis les 2$.

Si je résume : cette première vue générale nous montre un changement de tendance assez important et nous permet d’identifier une nouvelle zone de support moyen terme.

Zoomons un peu plus …

La méthode Zoom : Phase 2 Sur le graphique ci dessous, j’ai tracé plusieurs lignes :

– une ligne de tendance baissière court terme démarrée fin avril ; – les lignes de résistance hebdomadaire en pointillés vert (Weekly R1/R2/R3) ; – le point pivot de la semaine (Weekly Pivot) ; – la ligne de support principale (Weekly S1).

Vous voyez également en ligne plus épaisse les niveaux de Fibonnacci, dont je vous ai déjà parlé, et qui nous donnent les niveaux importants de retracement possible du mouvement de baisse entre le point haut du 14 mars à 2,0395 et le point bas de la semaine dernière à 1,9360.

La Banque d’Angleterre face à un challenge Après cette vision purement technique du marché, il est primordial de s’intéresser à l’environnement économique. Les interventions la Banque d’Angleterre (BoE) seront la clé pour la tendance du Cable dans les prochaines semaines.

La BoE a maintenu, lors de sa dernière réunion monétaire (le Monetary Policy Committee, ou MPC), le taux à 5%. Les minutes de cette réunion publiées mercredi matin montre que la BoE a choisi de continuer sa lutte contre l’inflation malgré le ralentissement notable de l’économie. Mais ce qui était la priorité absolue jusqu’à aujourd’hui sera sans doute sérieusement mis en ballotage face à un assouplissement des conditions de crédits nécessaire pour faire face aux signes de ralentissements économiques sérieux en Grande-Bretagne.

Ainsi, la production industrielle et l’indice PMI des services (également très proche des 50) sont en baisse. Ils posent à la BoE un gros challenge — comme le reconnaissait ce jeudi le gouverneur King membre du MPC en charge des décisions monétaires : elle doit préserver l’activité économique tout en retenant l’envolée des prix.

C’est dans ce cadre là qu’aujourd’hui les ventes de détails en Grande-Bretagne vont être publiées. Surveillez les de près : ce chiffre nous donnera une indication la santé de l’économie UK et sur les actes futurs de la BoE.

Rebond en vue mais attention à la rupture des 1,94 Mardi, les bons chiffres de l’immobilier et un PPI aux USA plutôt décevant ont permis à la paire de rebondir jusqu’à la zone de résistance R1 et le seuil psychologique des 1,97, repassant ainsi au-dessus du point pivot et proche de rompre la ligne de tendance.

Ce rebond est plus que normal quand on voit que depuis le plus haut du 09/11 à 2,1160 nous avons touché 1,9362, soit perdu près de 1 800 pips !

A (très) court terme et en prévision des ventes de détails en Grande-Bretagne, des chiffres du chômage et de la vente de maison aux USA, la zone charnière sera entre 1,9690 et 1,9720. Vous le voyez, cette zone est définie par la résistance R1 et la ligne de tendance. Le dépassement de cette zone devrait nous emmener directement vers les 1,9760, qui sera là aussi un test pour retourner voir le niveau de fin avril aux alentours de 1,9890.

A moyen terme, si la BoE finit par diminuer son taux directeur, la Livre Sterling sera pénalisée face au Dollar. La rupture franche de la zone des 1,9350/1,94 déclenchera la poursuite de la baisse.

Mais à mon avis, nous sommes partis pour connaître une période de range, qui vous permettra de nombreux allers-retours lucratifs entre 1,99 et 1,95.

Je vous invite quand même à la plus grande prudence : le Forex est un marché carnivore, son appétit est aiguisé par le manque de tendance et l’hésitation des cambistes non avertis…

Son plat préféré ? Les investisseurs qui ne lisent pas le Billet du Trader.

Bons trades,

Jérôme Revillier

Mots clé : - - - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire