Zone de risques très importante sur le secteur bancaire à court terme

Rédigé le 31 janvier 2012 par | Big caps Imprimer

Le secteur bancaire est l’un des secteurs les plus importants à suivre, en Europe comme aux Etats-Unis. Il est souvent directeur, c’est-à-dire précurseur du mouvement des indices, nous donnant la tendance.

Jusqu’à l’automne dernier, il a ainsi fortement sous-performé les indices, pour revenir sur une zone de support importante à court et moyen termes en septembre 2011. J’envisageais alors un rebond significatif et je vous disais, le 12 septembre : « Jouez le rebond des bancaires« . L’indice était autour de 120 points et a rebondi sur les 118 pour aller jusqu’à 150 points.

Graphique: secteur bancaire
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

CA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES : Grèce, Portugal, Irlande, Espagne, Italie… France ?

La faillite de la France pourrait n’être qu’une question de semaines… et votre argent en serait la première victime.

N’attendez surtout pas pour prendre ces trois mesures : elles pourraient faire toute la différence dans les mois qui viennent.

____________________________________________________________________________________________________

A ce moment, le consensus était exagérément baissier, raison pour laquelle, comme je vous l’ai maintes fois expliqué, il fallait justement se pencher sur ce secteur pour y réfléchir. A l’inverse, il est redevenu fortement haussier ces dernières semaines, alors que nous nous heurtons pourtant à une zone de résistance majeure, après une hausse en ligne droite depuis deux mois. C’est donc l’occasion de regarder à nouveau de plus près nos graphiques.

Sur certaines banques françaises, allemandes ou encore espagnoles, la hausse dépasse les 60% – dont 50% sur les trois dernières semaines, avec des séances de hausse à +15% ! Mais de même que qu’en août ou en septembre nous étions dans l’excès baissier, ce type de séances, s’apparente à un excès haussier à court terme, avec une hausse en ligne droite sans consolidation sur certaines valeurs.

Je fais partie de ceux qui pensent que l’on n’ira pas beaucoup plus bas que l’année dernière sur les indices ou sur le secteur bancaire. Mais, à court terme, la situation est toute autre. Les risques semblent désormais occultés et la moindre réapparition d’un problème sur les dettes souveraines sera le prétexte idéale à une correction majeure. La hausse récente me semble en effet insoutenable et une correction significative à court terme est désormais nécessaire sur le secteur.

Suivez l’analyse technique et sachez être contrarien
N’écoutez pas ce que l’on vous dit à la télé ou à la radio, soyez contrarien. C’est parce que vous allez acheter quand plus personne n’y croit (comme en septembre dernier) ou parce que vous vendrez quand tout le monde ne fera que parler de hausse que vous gagnerez. Restez lucide, et fiez vous à votre scénario technique.

Graphique: secteur bancaire
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Tout d’abord, il faut resituer les choses. Malgré les mouvements impressionnants sur certains titres, nous n’avons connu qu’un rebond sur le secteur et la tendance à moyen terme reste toujours baissière. Ce rebond s’est fait en trois phases ces derniers mois. Nous avons eu un premier échec contre la zone de résistance horizontale des 152/154 points en octobre dernier et un second ces derniers jours.

On notera d’ailleurs que le RSI à 14 jours s’est retourné à la baisse sur les indicateurs mathématiques. Cette zone de résistance des 154 points contre laquelle nous avons buté correspond à l’ancien plus-bas du 4 août 2008 sur le secteur et au retracement de 38,2% de la baisse de février à septembre 2011. En outre, en Elliott, cette hausse en trois temps n’évoque rien de bon, puisqu’elle est caractéristique d’une vague 4. Il manquerait alors un dernier plus-bas sur le secteur…

Ce n’est pas pour le moment mon hypothèse privilégiée, mais je pense que nous devrions retracer cette première phase de rebond – peut-être même en totalité – pour revenir tester les 120 points environ. Cela vous donne une idée de l’importance de la zone de résistance que nous venons de tester sur le secteur et des enjeux pour les prochaines semaines.

A court terme, il est d’autant plus probable que nous ne puissions dépasser cette zone que la hausse ne s’est pas faite de façon saine et construite techniquement. Nous sommes en effet quasiment montés en ligne droite sur le secteur, en particulier depuis le 10 janvier dernier, et le secteur commence maintenant à sous-performer les indices, un élément qui sera à suivre de près dans les prochaines semaines.

Dans les prochaines semaines, nous devrions donc retracer, au minimum, les 136 points, et probablement l’ensemble de cette montée trop abrupte, pour revenir nous appuyer sur les plus-bas de janvier à 125 points. Ce sera une première zone de support importante pour les prochaines semaines, voire les prochains mois.

Si ensuite nous la cassons dans le courant de l’année, nous retracerons alors l’ensemble du rebond depuis l’automne dernier pour revenir sur les 115 points, qui sera encore une fois un niveau clé à suivre.

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

OUI, la crise ravage toujours les marchés européens ;
OUI, la volatilité est difficile à gérer pour les investisseurs particuliers ;
OUI, il est peu probable que vous arriviez à faire des gains seul dans ce contexte…

Une solution existe pour ne plus se laisser balader par les marchés. Une solution qui a déjà permis à certains de nos lecteurs d’engranger des gains rapides de 44,05%… 10,36%… 31,67%… 76,05%… en quelques jours seulement !

Soit vous ne changez rien et vous prenez le risque de vous faire broyer par la volatilité. Soit vous décidez d’utiliser vous aussi cette solution et de bénéficier ainsi d’outils spécialement conçus pour profiter de cette volatilité. Tous les détails sont ici !

Mots clé : - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire