Zone cruciale sur l’Eurostoxx 50

Rédigé le 6 décembre 2012 par | Autres indices Imprimer

Cette semaine, le Billet que je vous propose sera consacré à l’Eurostoxx 50 qui se trouve dans une configuration graphique bien particulière.

Les incertitudes continuent de s’accumuler sur de nombreux fronts : accord (ou désaccord…) sur le déficit budgétaire américain, tractations sur les budgets en Europe et publications de statistiques qui montrent qu’en novembre, la Zone euro reste ancrée en récession.

Visiblement, le marché n’en n’a cure. Tout se joue maintenant, à mon humble avis, sur l’évolution de l’euro/dollar qui sera la locomotive des marchés pour les jours à venir. Je vous le dis comme je pense : personnellement, je n’expose que très modérément mon portefeuille dans de telles conditions.

Toujours est-il que si les marchés restent plus que jamais sujets aux déclarations politiques diverses et variées… l’Eurostoxx 50 est lui dans une configuration graphique particulièrement sensible.

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

Et si vous pouviez multipliez vos profits par 7 ?

Grâce à 5 petits chiffres bien particuliers, transformez le moindre mouvement de cours en profits potentiels à deux ou trois chiffres… que les marchés soient à la hausse ou à la baisse.

Ce « Code Profits » a déjà rapporté des gains à deux chiffres : tout est expliqué ici — pourquoi attendre pour faire passer votre portefeuille à la vitesse supérieure ?

__________________

EuroStoxx 50 en données hebdomadaires
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

A l’observation du graphe ci-dessus, nous pouvons constater que les cours sont maintenant confrontés à un triple faisceau de résistances :

– à court terme, les prix sont revenus travailler la zone des plus hauts relatifs — c’est-à-dire l’axe rouge qui se situe à 2 610 ;
– à moyen terme, c’est l’axe oblique (violet pointillé) qui barre la route ;
– à long terme, pareil. Une zone de résistance (rectangle bleu) qui représente le retracement de la moitié du range (flèches oranges) balayé depuis 2009 fait obstacle.

Nous avons donc affaire à trois résistances conjuguées qui viennent toutes se regrouper sur le même niveau (triangle rouge). A prendre au sérieux.

Ces résistances apparaissant sur l’unité de temps hebdomadaire, je vous invite à me suivre sur un niveau de granularité plus fin (l’UT journalière) afin de décortiquer un peu plus précisément le mouvement et voir comment il est possible de le gérer.

Car mouvement il va y avoir — c’est à parier. Les niveaux hebdomadaires sont trop sensibles pour que les prix n’y réagissent pas.

Affinons, affinons…
Sur l’unité de temps journalière, les résistances court terme apparaissent très clairement (axe rouge).

EuroStoxx 50 en données journalières
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Face à cette zone « dure », deux possibilités : ça passe ou ça casse (merci pour l’info…)

A partir de là, je compte jouer le trade de la façon suivante :

Option n°1 : ça passe
Dans ce cas, très bien. Je laisse passer dans un premier temps.

Vous avez certainement remarqué la présence de bandes grisées sur mes graphiques. En deux mots, elles me permettent de mesurer la volatilité d’un mouvement ainsi (surtout) que sa nature (range, tendance ou impulsion).

Ceux qui ont visionné mon webinaire gratuit sur l’introduction aux principes de volatilité savent exactement de quoi je parle (c’est un peu long à expliquer ici — mais le webinaire est justement là pour ça. Attention, il dure pratiquement deux heures).

La volatilité sur cette UT est pratiquement consommée. Son maximum « statistique » se situe au niveau de la bande supérieure et elle est actuellement plate (donc résistance vers 2 650).

Ce qui me fait dire qu’en cas de cassure haussière, je ne joue pas le trade car son potentiel théorique est par trop limité.

Option n°2 : ça casse !
Là, le potentiel est beaucoup plus intéressant.

En effet, en cas de signal de consolidation sur les niveaux des triples résistances hebdomadaires, en UT jour, le potentiel devient un retracement du dernier range (flèches bleues sur le graphique ci-dessus) de l’Eurostoxx. C’est-à-dire un retracement vers la petite ligne grise pointillée qui transite vers 2 430.

L’avantage de ce genre de configuration est qu’elle permet de plus de placer un stop serré (juste au-dessus des résistances) dès que le mouvement commence à partir.

Quel en serait le signal ?

Un retournement de cycle de l’indicateur CDUR (expliqué lui aussi dans mes webinaires). Faites aussi particulièrement attention au MACD : il est actuellement en train de perdre de la puissance juste sous son axe de résistance (en rouge) qui de plus est un axe de divergence baissière.

Si vous ne disposez pas de ces outils, un indicateur dans le genre d’un stochastique standard devrait permettre lui aussi de valider le signal, quoiqu’avec un peu de retard sans doute.

Conclusion : nous traversons une zone critique à bien des égards sur l’Eurostoxx 50. L’issue de ce mouvement ne sera évidemment pas sans conséquence sur notre indice national.
[NDLR : Comment profiter des mouvements qui pourraient se produire pendant cette zone critique ? Faites confiance à un spécialiste qui a su engranger des gains de 300% et 306% sur le CAC 40 le mois dernier : il suffit de continuer votre lecture…]

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire