A quand le yuan comme monnaie de réserve mondiale?

Rédigé le 29 juin 2011 par | Matières Premières Imprimer

_____________________

Par Eberhardt Unger _____________________

C’est maintenant devenu clair : avec un taux de croissance chinois de près de 10% et une quasi-stagnation aux Etats-Unis, il suffira de seulement quelques années (en 2016 ?) pour que le PIB chinois détrône celui des Etats-Unis de son actuelle première place mondiale.

La République populaire est déjà le leader sur bien d’autres indices économiques Ainsi, les Etats-Unis sont le pays le plus endetté du monde et la Chine le plus grand créancier. Les Etats-Unis ont un important déficit du compte courant et la Chine un important excédent du même compte.

Les Etats-Unis affichent, début mai, des réserves monétaires pour un montant de 143 milliards de dollars et la Chine pour 3 047 milliards.

Le seul poste où les Etats-Unis devancent encore la Chine est celui des stocks d’or officiellement détenus par les banques centrales soit, pour les Etats-Unis 8 133 tonnes, et pour la Chine 1 054 tonnes (qui devrait être “normalement” pour ce pays plutôt d’environ 10 000 tonnes).

Voilà pourquoi se posent les questions sur le marché des devises de la réévaluation du yuan, et de l’augmentation des réserves d’or chinoises.

Graphique: PIB chinois corrigé de l'inflationPour agrandir le graphique, cliquez dessus

Le yuan va progressivement s’ouvrir à l’international Pékin souhaite que le renminbi (le terme officiel pour “l’argent du peuple”) soit une monnaie reconnue et largement utilisée dans les échanges.

De plus, à Hong Kong l’internationalisation du renminbi est déjà un fait. Volkswagen vient tout juste d’émettre un emprunt en yuan. McDonald et Caterpillar se sont déjà procuré des yuans en émettant des Dim Sum Bonds. Les débiteurs espèrent ainsi profiter d’une réévaluation de la monnaie chinoise, d’autant plus que les coûts d’émission sont faibles.

En outre, Pékin encourage la facturation en yuan dans le commerce extérieur, en particulier avec les pays émergents et en voie de développement. Ces pays sont habitués à facturer en monnaies étrangères.

Ainsi, le yuan devient progressivement un challenger sérieux pour le billet vert. Le dollar et l’euro continuent de dominer sur les marchés financiers pour les paiements internationaux, mais le yuan remplacera probablement bientôt la livre sterling en tant que troisième monnaie la plus importante.

Le dollar a conduit Pékin dans une impasse A vrai dire, Pékin n’a pas d’autre choix que de continuer dans cette voie, car tout facturer en dollar a conduit le pays dans une impasse. Les immenses réserves en obligation américaines pourraient perdre de la valeur suite à une dépréciation du dollar. Ce problème est devenu central concernant la gestion des réserves de change.

Comme l’a publié le journal China Daily, la Banque populaire de Chine (PBoC) a déjà perdu, depuis 2003, 271 milliards de dollars à cause de la dépréciation du dollar.

Conclusion : les marchés financiers sont actuellement soumis à une forte volatilité préoccupante, mais les investisseurs ne doivent pas perdre de vue ce qui se passe du côté de la gestion des réserves de change chinoises.

Article publié pour la première fois dans L’édito matières premières & Co le 23 juin 2011.

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

URGENT – Prenez ces deux mesures AVANT LE 30 JUIN

Les choses sont en train de se gâter sérieusement sur les marchés… et la fin du mois pourrait marquer une étape cruciale pour les investisseurs non-avertis.

Couvrez-vous des maintenant : tous les détails vous attendent ici.

Mots clé : -

Laissez un commentaire