Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Y en a qui font rien qu’à faire le contraire de ce que recommande Goldman Sachs

Rédigé le 8 juillet 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Y en a qui font rien qu’à faire le contraire de ce que recommande Goldman Sachs.

La France, par exemple, aurait du perdre face à l’Allemagne en demi-finale pour se conformer au pronostic de Goldman Sachs (GS), qui avait également prédit la victoire du « Bremain » il y a 15 jours.

Mais il n’y a pas que Goldman Sachs… les stratégies de Carmignac sont toujours suivies avec attention dans la mesure où cette « maison » a souvent pris des positions contrariennes et parfois visionnaires.

Alors que Goldman Sachs continue de dire tout le mal qu’il faut penser du métal précieux, Carmignac annonce avoir renforcé son exposition sur les mines d’or (dont la performance sectorielle écrase toutes les autres classes d’actifs depuis le 1er janvier, à part peut-être la hausse des « bonos » – les bons du Trésor à « 10 ans » – espagnols).

Parmi les dernières acquisitions, Carmignac Portfolio Commodities à introduit Royal Gold dans son portefeuille (après renforcé ses lignes sur la pétrolière italienne ENI).

Et comme par hasard, c’est le compartiment des minières qui tire la bourse de Londres depuis le « Brexit ». Rangold gagnant par exemple plus de 1% ce vendredi, Anglo-American +1,5%, Rio Tinto +2%.

Mots clé : - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire