Il y a certainement plein de fonds qui « peuvent » se payer Korian, mais combien le « veulent » avec un PER de 22

Rédigé le 6 mars 2018 par | Actions, Indices, sociétés et marchés Imprimer

KorianKorian (FR0010386334) s’était distingué lundi avec un gain de +8,8%. Pourtant, la société n’a pas publié la moindre note ni répondu à la moindre interview dans la presse spécialisée. Et ce mardi, elle retombe de -6%.

Korian : emballement sur une brève

Le rally haussier s’est emballé suite à une brève de l’agence Bloomberg qui croit savoir que les fonds d’investissement PAI Partners et KKR (le n°1 mondial) étudieraient la possibilité de racheter Korian. Or, le spécialiste des établissements de prise en charge de la dépendance vient de démentir.

Les intentions plus fortes que les faits

Ces fonds sont tellement riches que n’importe quelle intention apparaît crédible. En effet, ils ont tous les deux les moyens de se payer 10 Korian chacun, encore faudrait-il que l’opération leur apparaisse rentable.

Korian et les rumeurs

Les rumeurs sur Korian sont un phénomène récurrent. Il y a tout juste 1 mois, c’était la lettre de L’Expansion qui alimentait la même rumeur, provoquant une envolée de 24 vers 26,5€ en 3 séances.

Le titre venait de rechuter vers 23€, suite à des performances trimestrielles jugées décevantes. Même à ce niveau de cours, le titre se payait encore plus de 22 fois les bénéfices anticipés en 2018. Autrement dit, presque 10% plus cher que LVMH.

Korian : un des titres les plus chers de la cote

A moins de jouer la prochaine rumeur et d’acheter vraiment lors d’un gros creux, il ne faut pas perdre de vue que Korian est l’un des titres les plus chers de la cote. Mais ses supporters rappelleront que c’est également l’un des plus sûrs.

Des titres sûrs et plus abordables que Korian

Si ce genre d’argument vous convainc, alors jetez un coup d’oeil au rendement d’Orange ou de Total : ces titres sont aussi sûrs et à mon avis, bien plus abordables !

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire