Comment s’assurer un revenu avec la Bourse ?

Rédigé le 7 février 2011 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Fondateur de l’Institut de la Bourse

Vous avez des actions en portefeuille ? Apprenez à les faire travailler pour vous ! Si vous achetez un appartement en tant qu’investissement immobilier, vous le louez pour rentabiliser votre investissement, n’est ce pas ?! Eh bien faites de même avec vos actions.

Revenons sur notre investissement immobilier. Certes, il existe des locataires qui ne paient pas leur loyer, des locataires peu soucieux… mais ce ne sont que des exceptions. En investissant pour les 10 prochaines années, il y aura bien un mois durant lequel vous serez amené à dépenser 2 500 euros pour remplacer la chaudière alors que vous n’encaissez que 1 000 euros de loyer ; de même, un autre mois un souci de plomberie pourra vous coûter 1 500 euros…

Eh oui de temps en temps, il faut bien faire des réparations. Et elles ont un coût. En investissant dans un appartement, il ne vous viendrait pas à l’idée de ne pas le louer alors pourquoi ne pas apprendre à faire la même chose en Bourse. Retrouvez la vidéo gratuite sur le sujet en cliquant ici.

En tant qu’investisseurs, il nous faut comprendre les concepts fondamentaux pour générer des gains quasi-garantis. Une formation très complète sur le sujet a lieu sur Paris deux fois par an. Vous y apprendrez notamment comment transformer les titres qui vous font perdre de l’argent en titres qui vous en feront gagner. Pour connaître les détails de la prochaine session, cliquez ici.

Gagner de l’argent sur un titre perdant sans le vendre à découvert…
Prenons maintenant un exemple afin d’illustrer davantage mon propos : la société WellPoint, cotée à la Bourse de New York. Je vous parle ici d’un cas concret qui a fait partie de mon portefeuille.

Le 12 mars 2010, vous achetez 1 000 titres WellPoint (symbole WLP) à 63 dollars — vous investissez donc 63 000 dollars — et louez vos titres pour un mois. Ceci vous rapporte 1 780 dollars immédiatement. Ensuite vous renouvelez l’opération tous les mois si possible — ce que j’ai fait (presque) tous les mois.

Suivant ce principe vous auriez fait 1 780 dollars en avril, 1 350 dollars en mai, 2 000 dollars en juillet, 490 dollars en septembre, 150 dollars en octobre et 2 050 dollars en novembre… le tout pour 6 840 dollars de loyers en huit mois (10,86%), un gain locatif annualisé de 16,29%.

Entre temps WellPoint a perdu 5,50 dollars (8,73%) passant de 63 dollars à 57,50 dollars. Donc avec une action qui a perdu de la valeur, et ce grâce aux loyers perçus, j’ai pu encaisser de l’argent naturellement.

Graphique: WellPointCliquez ici pour agrandir

Reprenez toutes vos transactions en 2010, si vous pouviez rajouter 16% de performance sur tous vos titres perdants, quel serait votre résultat ? Bien supérieur, c’est certain ! Il existe plusieurs stratégies pour louer au mieux les actions, vous pouvez vous assurer, créer des crédits additionnels, jouer sur les contrats long terme et court terme…

Le plus important est de bien comprendre comment faire, vous avez déjà fait la moitié du chemin en découvrant que cela existe et vous pouvez maintenant le faire avec des options sur les actions que vous avez en portefeuille. Il ne reste qu’une seule place pour la prochaine session de formation le 5 mars 2011 à Paris, si vous êtes intéressé, merci de m’envoyer un e-mail à formation@insitutdelabourse.fr.

Une stratégie à long terme pour votre portefeuille
Voici un exemple autre exemple : une
valeur qu’on achète à court terme, puis qu’on garde parce que dès le départ, elle chute… Un classique de l’investisseur ! Vous découvrirez ci-dessous le graphique de Telecom Italia, une grosse capitalisation de la Bourse de Milan.

Graphique: Telecom ItaliaCliquez ici pour agrandir

Si vous aviez acheté 10 000 titres Telecom Italia à 5,50 euros en mars 2000 lors de son introduction en Bourse — beaucoup d’Italiens l’ont fait comme nous Français avec Eurotunnel –, vous auriez perdu 42% sur votre investissement soit une perte de 23 518 euros en 10 ans — heureusement que cette action a distribué de gros dividendes… Mauvaise pioche donc ! Et surtout mauvais investissement. Mais comment le savoir dès le début ? Personne ne le sait, personne n’est devin.

A contrario, si vous aviez loué vos titres, vous auriez gagné 162% sur votre investissement soit 89 082 euros en 10 ans. Le marché boursier étant plus risqué que le marché immobilier, vous bénéficiez d’une prime qui vous permet de rembourser votre investissement beaucoup plus rapidement quelque soit la direction du marché.

Ceci a pris trois ans dans notre exemple sur Telecom Italia. Dans ce cas-là, nous pouvons remercier la volatilité des années 2000/2001/2002. Ceci a dopé les résultats de la location. En règle générale, il faut compter cinq à six ans pour rembourser son investissement en louant correctement ses titres en portefeuille.

Net avantage à long terme pour ceux qui utilisent cette stratégie !
Je me répète : copiez ce que font les Warren Buffett, Goldman Sachs et les grands traders. Apprenez à louer vos titres — ceux que vous avez déjà en portefeuille — et transformez-les en titres gagnants.

Appliquez cette stratégie immédiatement, elle est simple et profitable avec le temps. Il ne vous viendrait pas à l’esprit d’investir en immobilier et d’attendre 10 ans sans louer votre bien, faites de même en Bourse.

Il ne reste qu’une seule place pour cette formation options…
Pour réussir, il faut reproduire ce que font les meilleurs — comme Goldman Sachs par exemple. La formation sur options d’une journée vous enseigne les indispensables pour réussir sur les marchés en vous permettant de dépenser moins et de transformer les titres perdants en titres gagnants.

Articles du même auteur
Les 5 actions à détenir en 2011
Dépensez moins pour acheter une action, faites comme Goldman Sachs

Il ne reste qu’une seule place pour la prochaine session se déroulant à Paris le 5 mars 2011, si vous êtes intéressé, merci de m’envoyer un e-mail à formation@insitutdelabourse.fr

Mots clé : -

Romain De La Cretaz
Romain De La Cretaz

Laissez un commentaire