Warren Buffet s’inquiète de la politique de la BCE

Rédigé le 4 mai 2015 par | Matières Premières Imprimer

Charlie Munger, le bras droit de Warren Buffett à la tête de Berkshire Hathaway, se dit très anxieux à propos de la politique de la planche à billets pratiquée massivement par la FED puis désormais la BCE : « il s’agit d’un tour de prestidigitation dont personne ne connait le résultat final et dont il très difficile d’interrompre le déroulement ». Il ajoute que les taux « restent très bas aux États-Unis et qu’il sera très difficile de les normaliser ».

Warren Buffett surenchérit : « la BCE a rendu les taux négatifs et pourtant les créanciers se précipitent pour prêter de l’argent qui leur rapporte rien, c’est une situation assez étrange ». Il ajoute « qu’il y a beaucoup de liquidités et qu’elles se placent plus volontiers sur les marchés que dans le financement de l’économie réelle, comme des infrastructures ou la préservation de l’environnement ».

Le sentiment que les actions sont « peu chères » dépend étroitement de niveaux de taux très bas et qui ne semblent pas adaptés au niveau de croissance anticipé au cours des prochains trimestres.

Ou alors, ils sont adaptés… et l’activité économique américaine va être particulièrement décevante en 2015 et 2016. 

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire