Wall-Street mise sur une déculottée des Démocrates

Rédigé le 4 novembre 2014 par | Toutes les analyses Imprimer

En dehors de la fuite en avant de la Bank of Japan dans la monétisation totale de la dette annoncée vendredi, une partie de la hausse de Wall Street s’expliquerait également par des sondages très défavorables au camp Démocrate – ce qui préfigurait une raclée électorale aussi bien à la Chambre de Représentants qu’au Sénat en ces élections de mi-mandat du 4 novembre.

Que les partisans d’Obama ou du camp Républicain triomphent alternativement tous les 2 ou 4 ans, Wall Street s’en accommode… car ce qui importe avant tout, c’est que le verdict des urnes soit tranché, sans équivoque et sans appel.

La couleur de la chambre ou du Sénat – et ce sera du bleu ce soir selon 99% des instituts de sondage – importe beaucoup moins que la clarté du scrutin : le pire cas de figure n’est pas que le Président rentre en cohabitation demain matin mais que certaines victoires Républicaines soient trop étroites, donnent lieu à contestation, etc.

En résumé, Wall-Street a misé à fond sur une déculottée des Démocrates mais si les scores sont plus serrés que prévu, les marchés ne vont pas aimer… et si certains votes doivent être recomptés, cela risque de déplaire fortement aux investisseurs qui ont surtout horreur de l’incertitude et qui ont beaucoup misé sur un raz de marée anti-Obama.

PhB

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire