L’emploi privé a déçu le mois dernier aux Etats-Unis

Rédigé le 30 mai 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

chômage emploi

A l’avant-veille de la publication des chiffres mensuels de l’emploi aux Etats-Unis, la société de services informatiques ADP vient de faire état d’un nouveau ralentissement des créations d’emplois dans le secteur privé ce mois-ci.

Elle en a effet dénombré 178 000, alors que le consensus tablait sur 200 000 nouveaux emplois privés. La véritable surprise réside cependant dans la nette révision à la baisse du chiffre d’avril de 204 000 à 163 000 (-20%).

De ce fait, ADP s’aligne sur les chiffres officiels du Département du Travail puisque le rapport mensuel NFP d’avril s’était établi à +164 000 nouveaux emplois, contre +135 000 le mois précédent (corrigeant un invraisemblable score de +325 000 en février).

Un contraste saisissant avec l’optimisme des consommateurs américains

ADP semble plus cohérent et la dégradation sur six mois y est plus aisément lisible avec +249 000 décembre, +241 000 en janvier et février, +198 000 en mars puis un score situé entre 160 000 et 200 000 en avril.

Cela commence à ressembler à une tendance, même si l’indicateur de confiance des consommateurs du Conference Board publié hier a enregistré hier son meilleur score depuis le début du XXIe siècle.

Un énième exemple de l’éternel conflit entre la réalité observée et la réalité ressentie… ou induite par les médias.

Les chiffres de l’emploi éclipsés par le bras de fer sino-américain

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire