Volkswagen sonne le début du rappel… le plus cher de l’histoire de l’industrie automobile

Rédigé le 16 octobre 2015 par | Big caps, Toutes les analyses Imprimer

La valse des milliards (de dépenses non-programmées) va commencer pour Volkswagen (DE0007664005 VWA) : le groupe proposait à ses clients de retirer le logiciel falsificateur et d’installer un dispositif de réduction des émissions de polluants sur la base du volontariat des utilisateurs mais le gouvernement allemand a dit « Nein » !

Volkswagen va devoir rappeler la totalité des 2,4 M de véhicules circulant sur le réseau routier germanique… et comme les autres pays de l’UE vont certainement adopter des mesures similaires (sinon les propriétaires ne comprendraient pas d’être discriminés et l’harmonisation de la lutte antipollution européenne perdrait de sa crédibilité), ce sont pas moins de 8 M de véhicules qui vont repasser par l’atelier et subir des transformations dont le détail n’est pas encore totalement connu.

Lorsque Volkswagen aura dévoilé quels travaux et quels dispositifs permettront de respecter les normes de pollution annoncées, le chiffrage de la facture « technique » pourra alors commencer (cela concerne 11 M de véhicules sous 4 marques principales différentes : VW, Audi, Seat, Skoda).

En ce qui concerne la facture judiciaire et les amendes encourues à travers le monde pour concurrence déloyale, fraude, etc, cela devrait dépasser allègrement l’équivalent de 20 Mds$.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire