La Chine et son effet « double lame » sur l’Allemagne

Rédigé le 13 octobre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Pas de surprise, l’indice ZEW du « sentiment économique » des milieux d’affaires allemands a chuté au mois d’octobre.

Mais surprise, le ZEW chute deux fois plus lourdement que prévu : de 12,1 pts vers 1,9 pt (au lieu d’arrêter sa chute à +6 pts)… c’est-à-dire presque à mi-chemin entre les 2 extrêmes que sont les +60 et -60 pts au cours des 5 dernières années.

Volkswagen (DE0007664005) n’est qu’une variable de l’équation et il en existe une autre, bien plus déterminante : la forte décrue de l’activité en Chine.

Les chiffres du commerce chinois font ressortir une chute de 20% des importations (exprimées en dollar) sur les 12 derniers mois écoulés contre un recul de 3,7% des exports en septembre.

Dire que l’Allemagne est le pays d’Europe le plus exposé à la Chine est une banalité… mais elle le devient doublement car Pékin a bien l’intention de se saisir de l’affaire du « dieselgate » et d’en tirer le maximum de compensations financières.

Pékin devrait se régaler puisque nous venons d’apprendre que la falsification du niveau de pollution réelle n’est pas la seule « bidouille » informatique présente dans le « cerveau » des véhicules VW !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire