Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Voici venue le temps des vilains petits canards !

Rédigé le 11 janvier 2017 par | US Imprimer

C’est quasiment du « Live » : nouveau record absolu pour le Nasdaq à 5.564 Pts et le « S&P » n’est plus qu’à 0,3% du zénith des 2.282 inscrit la veille.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le Nasdaq est toujours dopé par le renforcement inexorable des gestions automatisée sur les « GAFA » (Google/Alphabet, Apple, Facebook, Amazon) mais également par le « rattrapage » de nombreuses valeurs délaissées fin 2016 et qui enregistrent des rachats spéculatifs (le vilain canard deviendra un cygne majestueux), inspirés par le mythe de la « recovery »… celle que les opérateurs attendent en vain depuis 12 à 18 mois.

Mais avec Trump, tout peut devenir magique !

Comme sa capacité à demeurer populaire malgré les tombereaux de vilenies déversées par les services secrets américains, dont le rôle consistant à préserver coûte que coûte l’image présidentielle des « rumeurs » et des calomnies semble s’être complètement inversé: il semblent s’acharner à le faire passer pour un agent ou un patin (exposé à un chantage potentiel) de Moscou.

Qui de Trump ou des services secrets US est le plus vilain petit canard : la lutte est acharnée ! Du jamais vu !

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire