VIX : plus dure sera la chute…

Rédigé le 20 août 2012 par | Autres indices, VIX Imprimer

Avant notre traditionnelle pose estivale, je vous parlais dans ces colonnes du VIX qui allait probablement revenir dans une zone d’achat optimum. Et bien c’est chose faite…

Retour proche des 13%

Peu avant le 15 août, l’indice de la peur a ainsi rechuté proche des 13%, en plein donc dans la fameuse zone d’achat des 10/15% que j’évoquais le mois dernier. En ligne avec mes commentaires d’alors, mes abonnés et moi en avons profité pour nous couvrir sur le fameux tracker « LVOL ». Pour rappel, l’ETF « S&P 500 VIX Futures Enhanced Roll » réplique l’évolution de l’indice de la peur mais sans les contraintes d’échéance ou de « roll » propres aux contrats future.

Regardez le graphique suivant qui illustre l’évolution hebdomadaire :

VIX
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Alors que le S&P 500 teste ses sommets annuels, l’indice de la peur rechute. Pas de mystère, l’indice de volatilité des options du S&P 500 est effectivement un bon baromètre du risque de marché et du stress ambiant. Comprenez quand le S&P 500 monte, le VIX baisse et inversement.

Là où les choses sont intéressantes aujourd’hui c’est que le VIX a même inscrit un nouveau plus-bas annuel proche des 13% peu avant le 15 août. Cela traduit donc une forte complaisance des investisseurs. Mais gare au retour de bâton. Car avec un VIX aussi bas, inutile de vous dire que la prochaine baisse du S&P 500 va être brutale.

Gare à l’effet « élastique »

N’oubliez jamais que le S&P 500 et le VIX fonctionnent comme des « élastiques ». C’est la seule image qui me vient à l’esprit mais elle me semble assez explicite. Plus le VIX est bas et plus le potentiel et les probabilités d’une correction augmentent sur le S&P 500. A l’inverse, plus le VIX est haut et plus le potentiel de rebond du S&P 500 est important. Les illustrations sont nombreuses dans l’histoire boursière :

  • en 2007, le VIX stagnait autour des 10/12%. Inutile de vous rappeler l’évolution des marchés depuis avec l’éclatement de la crise des subprime ;
  • fin 2008 – après la faillite de Lehman Brothers – le VIX dépassait les 70/80%. La panique régnait alors en maître. Depuis, le S&P 500 a quasi-doublé ;
  • plus proche de nous encore : le krach boursier de l’été dernier. Le VIX était alors remonté autour des 50%. La peur et le stress des opérateurs étaient alors exacerbés. Conséquence depuis : le S&P 500 a alors rebondi de 30%.

On voit donc bien à travers ces exemples, cet effet « élastique ». Les creux majeurs sur le S&P 500 ont toujours été réalisés à des périodes où le VIX grimpait en flèche tandis qu’à l’inverse, les tops de court ou moyen termes se formaient avec un VIX en chute libre. Et l’amplitude des mouvements était proportionnelle à la baisse ou la hausse du VIX qui le précédait.

Ainsi, en ce mois d’août 2012, il semble bien que nous soyons en plein dans cette vérité statistique. Car le fait que le VIX soit revenu proche des 13% ne doit pas nous rassurer. Bien au contraire. Je pense que vous aurez compris le fond de ma pensée avec ce billet : si vous revenez sur les marchés en cette fin août, mieux vaut se couvrir, la rentrée risque d’être agitée !

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

8 commentaires pour “VIX : plus dure sera la chute…”

  1. Bonjour,
    Pourriez vous nous donner votre point de vue rétrospectif sur cet achat alors qu’aujourd’hui l’ETF est descendu à 62€ et que la tendance semble toujours baissiere.
    Tout cela semble bien irrationnel car nous sommes déjà bien en deçà des planches des années passées alors que la conjoncture n’est pas plus brillante.
    Est ce un effet collatéral des élections américaines?
    Y a t il quelque chose qui m’échappe?
    Merci d’avance de votre réponse.
    Etienne

  2. Bonjour Etienne,

    Effectivement je dois reconnaître que l’évolution du produit a été surprenante. Pour tout vous dire, j’avais d’ailleurs recommandé l’achat de ce produit en août dernier à mes abonnés mais nous avions finalement relativement rapidement écourté les choses début septembre alors que le cours du produit ne réagissait que très peu à la remontée du VIX. Je dois avouer que malgré avoir creusé, je n’ai que deux explications à fournir :

    – Le jeu des parties longues/courtes des contrats VIX (l’échéance proche à trois moi a beaucoup plus baissé que les futures sur 6,9 et 12 mois. Or le produit lisse ces mouvements (d’où au final une assez faible appréciation du produit lors de la remontée du future VIX septembre fin août – ce qui a motivé notre sortie du produit avec mes abonnés).

    – Mais le principal problème vient surtout de l’effet de change très défavorable (remontée de l’EURUSD de 1,20 à 1,30).

    Cdt,

    Mathieu Lebrun
    Rédacteur en chef / Mon Portefeuille Z€n

  3. […] Mais l’expérience du passé a démontré que l’argent ne va pas là où Bernanke prétend qu’il devrait aboutir… mais bien dans les poches des génies du trading quantique qui excellent dans l’art de transformer le temps en argent via des ventes massives de volatilité. Vous le savez aussi : cela se traduit  par un retour du VIX sous le plancher historique des 15. […]

  4. Bonsoir,
    Merci beaucoup de votre réponse.
    C’est bien dommage car j’avais vu votre recommandation à l’achat et après étude approfondie, j’étais en phase avec votre analyse. Je me suis engagé. Malheureusement je n’ai pas vu votre désengagement sur ce produit.
    Pour autant, ce produit suit la courbe inverse du S&P500. Ce dernier semble en divergence baissière. Il y devrait normalement corriger d’ici peu. (après élection américaine du 6 nov?)
    Par contre dans le même temps, l’EURO/USD a cassé à la hausse son canal baissier et est sur le point de dépasser son précédent top pour rejoindre les 1,40(?).
    L’un dans l’autre, pas évident de se faire un avis afin de prendre la meilleur des décisions. Savez vous me porter conseil?
    Cordialement,
    Etienne
    PS: vous avez effectivement ici un aperçu intéressant des erreurs communes faites en bourse par les amateurs… (et pourtant j’y suis vigilant) Je vais m’attacher à ne pas continuer sur cette voie!

  5. Bonjour,

    En Effet une Hausse de l’Euro d’un peu plus de 1,20 Euro pour un US Dollar à un peu plus de 1,30 Euro pour un même US Dollar entraine mécaniquement une Perte de 8,3 % mais si on « joue » avec le VIX par l’Intermédiaire du LVOL de la SG, c’est en Prévision d’un fort Coup de Tabac que ce Paramètre ne devrait pas trop influencer, ou plutôt même dont des Spécialistes devraient anticiper ?

    Merci d’un Commentaire éventuel réactualisé en cette Fin 2012.

    Laurent FEIGENBAUM

  6. Bonjour Laurent,

    Effectivement je dois reconnaître que l’évolution du produit a été surprenante. Pour tout vous dire, j’avais d’ailleurs recommandé l’achat de ce produit en août dernier à mes abonnés mais nous avions finalement relativement rapidement écourté les choses début septembre alors que le cours du produit ne réagissait que très peu à la remontée du VIX. Je dois avouer que malgré avoir creusé, je n’ai que deux explications à fournir :

    – Le jeu des parties longues/courtes des contrats VIX (l’échéance proche à trois moi a beaucoup plus baissé que les futures sur 6,9 et 12 mois. Or le produit lisse ces mouvements (d’où au final une assez faible appréciation du produit lors de la remontée du future VIX septembre fin août – ce qui a motivé notre sortie du produit avec mes abonnés).

    – Mais le principal problème vient surtout de l’effet de change très défavorable (remontée de l’EURUSD de 1,20 à plus de 1,30).

    Cdt,

    Mathieu Lebrun
    Rédacteur en chef / Mon Portefeuille Z€n

  7. Bonjour Monsieur LEBRUN,

    Je me permets de revenir car précédemment il fallait lire « que des Spécialistes » et non « dont des Spécialistes », ce qui montre combien il est difficile de maitriser tous les Paramètres à des Fins de Prédiction boursière (ici une Hausse de l’Euro par Rapport au Dollar).
    Au delà de ce Détail, j’ai examiné les Courbes de LVOL et VXX entre Août 2012 et Fin 11.2012 : le LVOL est passé de 85 Euros à 55 Euros alors que le VXX a lui baissé de 48 US $ à 29 US $ soient des Baisses de 35 % et 40 % environ, donc assez proches.
    Quoi qu’il en soit, d’après des Lectures de Commentateurs boursiers américains, le VXX est un Outil à manipuler avec Précaution car même avec un VIX en Hausse un Gain sur VXX n’est pas certain, sauf Hausse majeure.

    Très courtoisement,

    Laurent FEIGENBAUM

  8. les mouvements sur l’or physique dont vous faites état:
    – ne devraient-ils pas s’atténuer avec une baisse envisageable des ventes d’or des pays endettés (Grèce, Portugal, Espagne, Italie…)
    – provoquer une hausse nécessaire de rajustement des stocks (or physique / or papier) malgré des prix moins attrayants, ou grâce à ces prix: donc une hausse des valeurs minières-or ?

Laissez un commentaire