VIX : plongeon après la Fed

Rédigé le 20 juin 2014 par | Autres indices, Matières Premières, VIX Imprimer

L’actualité de cette fin de semaine aura assurément été le compte-rendu de la réunion de la Fed et, surtout, les propos tenus par Janet Yellen. Alors que la Présidente de la Fed a acté un  nouveau tapering (les rachats d’actifs ont, comme attendu, été ramené de 45 à 35 milliards de dollars par mois), elle a en même temps rassuré les marchés en tempérant ses déclarations de mars quant au timing d’une remontée des taux (elle avait alors évoqué un délai de 6 mois après l’arrêt du QE pour un début de remontée des taux).

Mercredi soir, elle a donc nuancé ces propos en indiquant qu’il n’y avait pas de « formule mécanique » concernant le timing de la prochaine hausse des taux directeurs. Comprendre qu’elle adaptera les taux en fonction de la santé de l’économie américaine.

Après cela, les marchés US ont applaudi. Le S&P 500 a ainsi inscrit de nouveaux sommets. Comme je le disais dans ma vidéo de mardi, il était alors encore trop tôt pour vendre le marché dans une stratégie de swing trading. Mais, au-delà de cela, une chose a retenu mon attention mercredi : le plongeon du VIX. Regardez ce qu’a fait l’indice de la peur :

graphique VIX juin 

Après une petite baisse mardi, le VIX a littéralement plongé de plus de 12%. Il inscrit ainsi de nouveaux plus-bas, à la fois annuels mais également depuis février 2007 ! C’est une véritable capitulation des vendeurs à laquelle on vient d’assister.

200614_AAIIOr, vous vous souvenez de la lecture du AAII (« American Investor Sentiment Survey ») dont je vous parlais mardi, toujours dans la même vidéo. Pour ceux qui n’en auraient jamais entendu parler, il s’agit d’un indicateur de sentiment (accessible gratuitement sur Internet) qui mesure l’opinion du marché. Il sonde un panel américain de gérants et d’investisseurs afin de connaître leurs anticipations de marché. C’est le consensus en somme. On mesure ainsi le pourcentage d’intervenants haussiers, baissiers ou neutres.

Eh bien depuis le 15 mai, nous sommes sur un pourcentage de baissiers extrêmement bas : entre 21% et 25% environ ! C’est très faible : 3 intervenants sur 4 sont haussiers sur les marchés.

 

 

Alors essayons d’analyser ce que cela signifie en terme de niveaux sur le SP 500.

Comme on le voit en cette fin de semaine, l’indice élargi américain arrive dans la zone des 1 960/1 975 points dont je vous parlais dernièrement. Or, le fait que cette zone corresponde à une résistance graphique, à savoir le contact avec le haut du canal ascendant de moyen terme (visible en pointillés sur le graphique) et que, dans le même temps, le RSI soit en situation de divergence baissière n’augure selon moi rien de bon.

graphique SP500

Si à l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas pris connaissance des comptes d’Oracle (qui a publié hier soir en after hour) et qu’ils peuvent être le contributeur de la poussée dans cette zone en ce vendredi des quatre sorcières (expiration des contrats pour le premier semestre), pour autant je vous invite à la plus grande prudence sur les niveaux actuels.

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire