VIX : La tension monte

Rédigé le 15 avril 2015 par | Autres indices, VIX Imprimer

A l’approche des trimestriels, je vous proposais, lundi, un point technique sur les 3 principaux indices US. Si vous avez lu cette analyse, vous savez donc que les indices sont tous sur des plus-hauts, mais que les objectifs dont désormais atteints et que nous avons un risque de double top sur le Nasdaq.

Et puis… vous savez aussi que le consensus des analystes table sur une baisse des bénéfices des entreprises du S&P500 au T1 (-2,9% en moyenne) contre une prévision de 5,3% au début de l’année ! Sur fond de révision à la baisse par le FMI des prévisions de croissance de l’économie américaine (révisée de 3,6% à 3,1%) … on peut dire que la poursuite de la hausse n’est pas gagnée.

Des experts… en prévisions fausses

Etrange, quand même, de voir un tel écart du consensus quant aux attentes des bénéfices… Ces mêmes analystes qui, il y a quelques semaines encore, commentaient abondamment les formidables perspectives et la solidité du marché se sont tout simplement et totalement  plantés.

Si ces gens étaient des funambules, il y aurait manifestement un fort taux de mortalité dans la profession…

Ainsi, si le consensus commence à sentir le tapis se dérober sous ses pieds et si le marché passe progressivement d’une vue obstinément optimiste à un sentiment plus pessimiste (la blague qui circule actuellement est : « Un pessimiste ? C’est un optimiste qui a fini par comprendre » !), alors, un indice bien précis va très vite bouger : le VIX.

Le Vix, indice de la peur, est proche d’un signal. Si ce signal est validé, le début des hostilités serait officiellement entamé.

Le VIX : un tensiomètre du marché américain

Souvent surnommé « l’indice de la peur », le VIX permet en substance de mesurer le stress, (ou l’absence de stress) sur les marchés. C’est un indice du Chicago Board Exchange calculé à partir de la volatilité des options sur le S&P 500.

Un peu technique cette histoire, mais globalement son interprétation est simple : s’il est bas, alors le  stress aussi,  tout va bien. Quand il remonte, souvent brusquement, c’est que les arbitrages sur options prennent de la volatilité, marquant ainsi un « retour de la peur ». Ce qui généralement se répercute alors rapidement sur les marchés actions.

Regardez ce graphique du VIX :

 Graphique du VIXLe VIX est en train de former une figure de triangle de compression entre son support (flèche verte) et sa résistance (flèche rouge). La cassure d’un des deux axes devrait lancer une accélération et sera donc un premier signal.

Je surveille donc l’indice comme le lait sur le feu, et notamment la cassure de la résistance : elle signifierait alors une grosse douche froide sur les marchés.

Bons trades,

 Gilles

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire