Vivendi : proche d’un niveau fatidique

Rédigé le 26 mai 2009 par | Big caps Imprimer

Ce n’est un secret pour presque personne, Vivendi est un acteur majeur dans le domaine du divertissement. Le groupe intervient dans des secteurs divers, tels que les télécommunications (SFR, Maroc Telecom), l’audiovisuel (Canal +, Universal Music) ou encore les jeux vidéos.

Or, ce type d’activité peut-il s’en sortir mieux ou moins bien que d’autres en période de crise avérée ? Je penche bien évidemment pour la seconde solution, car c’est naturellement dans ce type de budgets (communication, publicité, etc.) que les entreprises vont essayer de couper en premier. Ajoutons à cela les difficultés de l’industrie du disque avec l’émanation des sites de téléchargement ou « peer to peer » sur Internet. Celle-ci doit en effet se trouver un nouveau modèle économique.

Maintenant, et c’est tout de même ce qui m’amène à vous parler de cette valeur aujourd’hui, regardons où en sont les cours d’un point de vue graphique, et voyons ce qui me fait jouer un scénario immédiat plutôt pessimiste :

Graphique de Vivendi

Proximité d’un seuil de support majeur très important C’est en effet l’approche d’un niveau fatidique pour le titre Vivendi qui m’a poussé à choisir cette valeur pour mon billet du jour.

Ce palier se situe autour des 18 euros et correspond à différents points techniques importants, ce qui lui donne un rôle capital pour l’avenir de l’évolution des cours.

Voyons maintenant ensemble à quoi correspond donc ce fameux seuil des 18 euros. Il correspond à la fois : – à la projection classique de 61,8% de la vague de baisse qui avait pris place en janvier dernier, reportée à la sortie du flag indiqué sur mon graphique ; – au fort ratio de retracement de Fibonacci de 61,8% du rebond initié en octobre 2008 ; – sur du plus long terme, au même fort ratio de 61,8% de toute la hausse qui avait eu lieu entre août 2002 et juillet 2007 ; – toujours sur du plus long terme, au dernier fort niveau d’overlap qui avait joué le rôle de forte résistance tout au long de l’année 2003 ; – enfin, au palier de soutien qui a contenu les pressions vendeuses lors de ces derniers mois.

Autant dire qu’il s’agit bel et bien là d’un niveau capital dont le test sera déterminant…

Comment appréhender le test de ce niveau ? Une des principales valeurs ajoutées de l’analyse technique réside dans les tests de niveaux clés. Aussi, plus un niveau correspond à diverses caractéristiques techniques, plus il sera considéré comme fort et efficient. Et, plus un niveau est considéré comme fort, plus son test donnera une indication majeure sur l’avenir de l’évolution des cours, avec souvent un fort potentiel.

C’est donc le cas ici pour Vivendi, et je vous conseille de surveiller de très près ce niveau des 18 euros pour jouer la meilleure stratégie.

Que se passera-t-il si le niveau tient ? Si jamais le seuil des 18 euros continue de résister aux pressions vendeuses, et s’il favorise un nouveau rebond, il y a de fortes chances pour que les cours prennent un nouvel élan en direction de la première forte résistance des 20,90 euros. Ce niveau correspond à la fois au haut du large gap du 12 mai dernier et à la forte oblique de long terme baissière, en place depuis décembre 2007, et qui a bloqué la hausse des cours courant 2008, en janvier 2009 puis au début de ce mois de mai.

Par la suite, le dépassement de cette résistance conduirait tout droit à la forte zone des 23,60 euros ; zone qui avait soutenu les cours en mars et juillet 2008 avant de les stopper en janvier dernier.

A noter enfin que ce scénario positif restera à confirmer en dépassement de la première résistance située sur le seuil psychologique des 20 euros ; seuil correspondant également au bas du gap précité.

Mais, comme je vous l’ai dit tout à l’heure… et même si la prudence appelle à l’attentisme… je jouerais plutôt la baisse.

Mon pronostic : jouer la baisse ! Pourquoi ? – d’abord, et le plus récemment, la sortie baissière du flag de consolidation haussier n’est pas de bon augure dans une telle configuration technique, d’autant plus que celle-ci s’est faite via un gap assez important lors de la séance du 12 mai dernier. La théorie indique en effet un potentiel de chute qui doit être proportionnel à l’amplitude de la baisse qui précédait le début dudit flag. – ensuite, je rappelle que la fin de ce flag, justement, a été engendrée par un énième test de la forte oblique de résistance de long terme dont je vous parlais ci-dessus et en place depuis décembre 2007. – enfin, du côté des indicateurs journaliers, on notera que les moyennes mobiles à 21 et 50 périodes sont en train de se croiser à la baisse tandis que RSI et le MACD restent en territoires négatifs et mal orientés.

Attendez la cassure des 18 euros pour vous positionner Donc, si le seuil des 18 euros était nettement enfoncé, les choses se terniraient assez sérieusement pour l’avenir proche du titre Vivendi. En effet, le premier objectif de baisse se trouve sur les 16,40 euros ; niveau correspondant à la fois au swing-move (projection à 100%) de la jambe de baisse initiée en janvier dernier, reportée au haut du flag indiqué sur mon graphique, et à la fois au plus bas de la journée particulière du 10 octobre 2008.

Par la suite, il est à craindre que les cours poursuivent leur chute jusqu’au prochain objectif situé sur les 14,30 euros et correspondant, lui, au swing-move de la baisse de 2008 reportée au sommet de début 2009.

Pour les plus audacieux d’entre vous, attendez donc la franche cassure des 18 euros avant de vous positionner, et prenez vos bénéfices sur les 16,40 euros, avant de laisser courir votre position sur les 14 euros. Mais soyez conscient que jouer un potentiel de 22%, par les temps qui courent, c’est aussi prendre des risques !

Mots clé : - - - - -

marc-dagher
marc-dagher

Laissez un commentaire