Paradoxal soulagement à Madrid après la victoire politique des indépendantistes catalans.

Rédigé le 28 septembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Le vote consultatif (sans valeur constitutionnel) qui a vu les Catalans se prononcer en faveur de l’indépendance de leur région – et donc d’une éventuelle séparation d’avec l’Espagne, de quoi relancer les velléités Basques de se constituer en État souverain – ne provoque ni panique boursière (Madrid est la place qui tient le mieux le choc avec -1,2% quand Paris en reperd 3% et l’Euro-Stoxx50 chutant lui de 2,5%), ni aversion au risque sur le marché obligataire, avec une détente du « 10 ans » espagnol (« bonos ») de 8 pts de base (vers 1,95%) quand les autres bons du Trésor s’améliorent au mieux de 5 pts.

Les investisseurs semblent considérer que les indépendantistes n’ayant pas obtenu la majorité absolue  des voix (et non des sièges parlementaires régionaux, où la victoire des pro-indépendance est complète), il leur sera impossible d’obtenir une autonomie de la Catalogne dans un scrutin où chaque voix compte.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire