Vers une BCE moins accommodante : le cauchemar des marchés !

Rédigé le 6 juillet 2017 par | BCE, Taux & Devises Imprimer

Nous nous dirigeons vers une BCE moins accommodante. Le CAC40 perd plus de 1% et tutoie les 5120 points, l’un des plus faibles scores depuis le 21 avril dernier.

Cela n’a rien à voir avec les 158 000 emplois créés dans le privé aux États-Unis, un peu moins que les 180 000 attendus par le consensus, car le motif concret réside dans le contenu des « minutes » (résumé des discussions) de la BCE lors de sa dernière réunion de politique monétaire fin juin.

Suppression de la prolongation du programme de rachats d’actifs

En effet, les membres de la BCE envisagent de supprimer la référence à « la prolongation et l’extension si nécessaire de son programme de rachats d’actifs mensuels ». Ce dernier s’élève actuellement à 60MdsE.

Ils conviennent qu’il faudra se montrer très prudent dans le mode de communication. Ils avertissent les marchés que l’ère des politiques ultra-accommodantes (faite de taux bas et d’injections de cash) touche à sa fin.

Le seul fait de l’évoquer constitue le pire cauchemar des marchés. Ces derniers grimpent sans discontinuer depuis 2012. Cela grâce à cette version banques centrales du schéma de Ponzi. Les nouvelles liquidités consolident la bulle d’actifs et de dérivés dont l’ampleur rend anecdotique celle de 2007/2008.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Vers une BCE moins accommodante : le cauchemar des marchés !”

  1. le pompage tout azimut devra bien un jour ou l’autre toucher à sa fin et les CB, qui sont dans un corner, ne savent pas comment faire pour calmer l’hydre qu’il ont créé: chaque Dragho-sous-fifre en ira de sa déclaration quotidienne rassurante si les marchés décrochent trop…

Laissez un commentaire