Vers un tarissement du QE ?

Rédigé le 23 mars 2015 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Christian Noyer, le patron de la Banque de France, vient de déclarer que la BCE peut aussi bien accroître ses rachats de titres que les réduire.

Est-ce que cela ne serait pas une façon de nous préparer psychologiquement à une réduction du programme d’achats mensuel de 60 Mds€ (dans le cadre du QE annoncé mi-janvier) ?

Vu qu’il devient effectivement difficile de trouver 60 Mds€ d’instruments éligibles (dont le rendement n’est pas inférieur à zéro) dans un contexte de taux négatifs sur 1/3 de l’encours des dettes d’État négociables sur le marché secondaire.

En mars, ça va passer en faisant les fonds de tiroir… mais en avril, le « gisement » se rétrécissant, les taux vont être encore plus fortement aspirés vers le bas, ce qui va raréfier l’offre et enclencher une spirale qui va certes écraser la courbe des taux dans les pays périphériques mais créer une distorsion historique -et encore jamais vue- entre le risque réel et la perception du risque (devenue inexistante).

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire