Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Ventes de détail US : bien mieux que prévu et bien au-delà du prévisible !

Rédigé le 13 mai 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Les ventes de détail US font un véritable bond de +1,3% (3e plus forte hausse mensuelle depuis mars 2010) selon la statistique officielle du Département du Commerce au mois d’avril (après -0,3% au mois de mars).

Vous vous demandez certainement comment s’explique ce petit miracle alors que les grands noms de la distribution, les grandes marques détenant leur propre réseau de points de vente souffre d’une baisse de fréquentation qui s’accélère depuis 2 mois.

La courbe des dépenses de consommation progresse par ailleurs bien moins vite que celle de l’encours du crédit « revolving » (symptôme d’un endettement destiné à financer les fins de mois difficiles)… mais puisqu’il faut bien trouver une raison, il faut aller la chercher dans la hausse du prix des carburants qui a nettement renchéri le coût du plein de sans plomb, puis dans le retour des acheteurs dans les concessions automobiles, le mois d’avril était traditionnellement propice au renouvellement du parc après la trêve hivernale.

Il n’en reste pas moins que +1,3%, c’est une surprise totale et elle ravit les marchés qui n’en demandaient pas tant (et qui ne se posent heureusement pas autant de questions que les incorrigibles sceptiques que nous sommes).

Le CAC 40 par exemple remonte de -0,5% vers +0,5%… et hop, envolé le signal vendeur sous les 4 300 points.

Du coup, le bilan hebdomadaire repasse même positif.

Une semaine pour rien ?

Certainement pas : les « day traders » se sont fait proprement « nettoyer » mercredi et jeudi… il n’y a plus qu’à déclencher le prochain mouvement directionnel puisque toute opposition a disparu.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire