Ventes d’automobiles en berne en Allemagne : la carambouille d’août se paiera encore longtemps

Rédigé le 6 novembre 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

Un parking rempli de voitures en AllemagneSans grande surprise, les immatriculations de véhicules neufs en Europe de l’Ouest ont baissé pour le second mois consécutif (selon les données de LMC Automotive), un retour de balancier prévisible après le « boom » purement technique du mois d’août.

Il consistait pour les constructeurs à « vendre » des véhicules trop polluants selon les nouvelles normes WLTP à leur réseau de concessionnaires, qui les écouleront ensuite auprès des particuliers pas trop regardants sur les niveaux d’émission de microparticules (moyennant des « discounts » incitatifs): la « manœuvre » avait fait exploser les « stats » des constructeurs français, grands producteurs de diesel, au mois d’août.

Baisse des immatriculations

Le ventes ont chuté de 7,3% en octobre 2018 (en rythme annuel) dans le sillage des ventes en Allemagne dont elles constituent le fidèle reflet : -7,4.

Après un gros coup de frein en septembre (-12,8% après un +40% surréaliste le mois précédent), la situation se normalise en France avec un repli plus limité de 1,5%… mais la carambouille du mois d’août risque de plomber durablement les scores ces six prochains mois.

Le blues des équipementiers automobiles

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - - - -

Laissez un commentaire