Veine ! Korian perd 29% depuis le début de l’année !

Rédigé le 12 février 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Mid et Small Caps, Toutes les analyses Imprimer

Traditionnellement, les maisons de retraite sont plutôt source de réconfort pour les actionnaires. Le secteur est défensif puisque l’on investit sur le vieillissement inéluctable de la population : les personnes âgées vivent de plus en plus longtemps, et ont besoin d’un accompagnement médical ou d’une prise en charge plus longtemps.

Orpéa (FR0000184798) avait ainsi publié une hausse de 23% de son chiffre d’affaires annuel il y a quelques jours, accréditant la croissance perpétuelle de son activité et du secteur. Sauf que… Korian (FR0010386334) a de son côté énormément déçu par sa publication : le groupe abaisse sa marge d’Ebitda de 100 points de base sur un an. Sa marge opérationnelle devrait désormais tourner autour de 13%.

Cette révision à la baisse de la rentabilité est due à une performance moins bonne que prévue de la filiale allemande. Mais aussi, le nouveau management a décidé de faire table rase avec le passé en intégrant désormais des charges de personnel dans le ROC, ce qui n’était pas le cas avant.

D’où un reclassement de certaines dépenses comme des charges de personnel dans le résultat opérationnel courant.

Cette révision à la baisse de la rentabilité est due à une performance moins bonne que prévue de la filiale allemande.

Les investisseurs sont polarisés sur ces problèmes de rentabilité, et ont vendu massivement le titre, qui perd 29% depuis le début de l’année et a perdu jusqu’à 17% hier.

160212_korian Je trouve la sanction excessivement sévère car les investisseurs n’ont même pas retenu la hausse de 16,1% du chiffre d’affaires du groupe, à 2,6 Mds€, avec une croissance organique de 3,2%. Et le chiffre d’affaires 2016 est attendu en forte hausse grâce aux récentes acquisitions et à l’implantation de nouveaux lits. Mais les marchés sont en phase d’aversion au risque et ne laissent pas la place à des révisions de prévision.

La bonne nouvelle, c’est que le titre revient sur des niveaux très attractifs avec une Ve/ebit inférieure à 10 aux cours actuels. De quoi commencer à se repositionner sur la valeur…

Mots clé : -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire