Parapétrolières : de beaux rebonds techniques en perspective ?

Rédigé le 17 septembre 2015 par | Big caps, Interviews, IPO, OPA, opérations financières, Toutes les analyses Imprimer

Cette mi-septembre serait-elle une période propice au (re)positionnement sur certaines parapétrolières ? C ’est la question que je me pose actuellement , notamment sur deux valeurs : Vallourec (FR0000120354) et Bourbon (FR0004548873). Car, entre la baisse des indices boursiers en août et la chute des cours du pétrole de ces derniers mois, les deux titres ont tous deux subi une baisse particulièrement brutale, et ce en seulement quelques semaines. Y aurait-il là une opportunité ?

Cependant, pour ce qui est de Vallourec, certains analystes conserve encore des objectifs de cours plus bas que ceux actuels. C’est par exemple le cas de Kepler ou encore d’Exane BNP Paribas qui dernièrement visaient tous les deux un cours cible autour des 9 € . Soyons clair : sur la valeur, l’un des gros risques à court terme est une augmentation de capital étant donné la détérioration des marchés pétroliers ces derniers mois et les nombreux profit warnings depuis le début de l’année.

Cela dit , on a aussi commencé à voir certains hedge funds alléger leurs positions short(ventes à découvert), en se rachetant.

Vallourec : parier sur une OPA ?

Notons le cas de la société de gestion AQR Capital Management (qui détenait l’une des plus importantes positions vendeuses sur Vallourec ces derniers mois)  : ces dernières semaines, elle n’a cessé de s’alléger pour finir par ne détenir qu’une position short à hauteur de 3,18% du capital le 10 septembre dernier (contre 3,24% la veille ou encore 3,4% à la mi-août).

Idem pour Discovery Capital Management : short à hauteur de plus de 2,4% du capital de Vallourec le mois dernier, le fonds canadien a ramené sa position à désormais 1,6% du capital en cette mi-septembre.

Je me demande donc si, vu sa récente chute quasi-rectiligne, des phénomènes de rachats de shorts ne pourraient pas alimenter un rebond contestataire à la hausse ?

Qui plus est, dernier point, la valeur de « potentiel OPA » de certains titres n’est pas à négliger. Bien au contraire : il faut se souvenir que, à la fin août, l’ensemble du secteur parapétrolier s’était enflammé avec l’OPA lancée par le numéro un mondial du secteur, Schlumberger (EPA: SLB), sur son homologue américain, l’équipementier Cameron (US13342B1052 CAM).

Bourbon : une parapétrolière résistant au choc pétrolier ?

Sur Bourbon, les choses sont différentes. En effet, le 8 septembre dernier, le spécialiste des services maritimes pour l’offshore pétrolier et gazier avait publié des résultats somme toute honorables vu le contexte. Cependant, il faut rester prudent car l’entreprise reste fragile. Même si les programmes de réductions de coûts et de cessions de navires portent leurs fruits et ont ainsi permis d’atténuer la dégradation du contexte pétrolier, il faut pour l’instant encore se garder de tout emballement spéculatif. Le groupe est resté dans le rouge (avec une perte nette qui s’est creusée) et a aussi averti que le 2nd semestre de 2015 serait bien plus délicat.

Pour résumer je dirais qu’on est encore bien loin du sans-faute, mais que, jusqu’à maintenant, la société encaisse plutôt bien le choc pétrolier (le 2nd semestre étant sous surveillance).

Tournons-nous du côté des graphiques : quand on jette un œil à ceux de nombreux titres dans le secteur, force est de constater que le timing plaide plutôt en faveur de rachats  que de ventes.

Commençons par Vallourec (en base hebdomadaire) :

Comme on le voit, le titre s’approche de la zone basse de son canal descendant de moyen terme (visible en noir, les points de rebonds sont marqués par les flèches rouges et vertes). Or, la présence d’un petit canal descendant, très comprimé et resserré en base journalière (visible cette fois en pointillés), me conduit à penser que nous pourrions avoir une sorte de squeeze (contraction brutale) des Bandes de Bollinger (indicateur de volatilité) : je surveille donc le titre de très près (et mes abonnés en seront les premiers informés).

Pour ce qui est de Bourbon, le constat est assez similaire (cf. graphique ci-dessous, en base mensuelle cette fois).

Le bas d’une belle figure en triangle est, ici aussi, en approche en cette mi-septembre (cf. cercle rosé).

Autant dire que si rebond du baril il doit y avoir, ces affaires vont être à suivre de très près (ce que je ferai pour mes abonnés)…

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire