Guerre commerciale : les valeurs exportatrices malmenées à Wall Street

Rédigé le 11 juillet 2018 par | Analyses indices, Indices, sociétés et marchés, US Imprimer

guerre commerciale Chine Etats-Unis Début de séance compliqué pour plusieurs poids lourds de la cote américaine, alors que Donald Trump a, après quelques jours d’une relative accalmie, ciblé de nouveaux produits « made in China ».

Au diable les avertissements du FMI et de Fitch ! Le président américain n’en démord décidément pas, alors que se profilent les élections de mi-mandat, et tant pis si son programme « America First » risque fort d’avoir de lourds dommages collatéraux sur des dizaines de milliers d’ouvriers américains « coupables » de travailler pour de grands groupes étrangers. Son administration a dévoilé ce matin une liste de 200 Mds$ de produits importés de Chine susceptibles d’être taxés à hauteur de 10% et qui, je vous le disais ce matin, comprend notamment des centaines de produits alimentaires, le charbon, le tabac, des produits chimiques ainsi des composants électroniques.

Boeing et Caterpillar sous-performent nettement le Dow Jones

Après trois quarts d’heure de séance, Boeing (US0970231058-BA) – qui vend un quart de ses gros-porteurs à l’empire du Milieu –, décroche d’un peu plus de 4% dans le sillage de ce nouveau rebondissement dans la guerre commerciale, alors que le Dow Jones s’érode de 0,6%. Très sensible lui aussi à cette problématique, le géant du génie mécanique Caterpillar (US1491231015-CAT) recule dans des proportions comparables.

Les valeurs technologiques ne sont guère mieux loties, à l’image de Broadcom (US11135F1012-BRCM) et de Nvidia (US67066G1040-NVDA), qui se délestent de respectivement 2 et 1,5%.

Egalement coté à New York, le géant chinois du e-commerce Alibaba (US01609W1027-BABA) cède pour sa part 1,75%.

Au vu de la détermination de la Maison-Blanche à faire rendre gorge à Pékin (et, à un degré moindre pour ce qui nous intéresse ici, du peu de cas accordé aux alliés européens des Etats-Unis), ces grands exportateurs ne sont sans doute pas au bout de leurs peines…

Pour la Bourse de Shanghai, la guerre commerciale avec les USA dure déjà depuis plus d’un mois

Guillaume Duhamel
Guillaume Duhamel

Guillaume Duhamel suit l’actualité boursière au quotidien depuis plus de 5 ans. Historien diplômé de l’Université de Paris IV-Sorbonne et journaliste de formation, passé également par le sport et le développement durable, il voue un intérêt particulier aux small et midcaps, ainsi qu’aux secteurs de l’énergie et de l’aéronautique

Mots clé : - - - - - - - -

Laissez un commentaire