Une sortie de canal en vue sur l’USD/JPY ? Tenez-vous prêt !

Rédigé le 3 juin 2008 par | Matières Premières Imprimer

Penchons-nous sur la paire USD/JPY — qui oppose donc le dollar US et le Yen. En deux mots, elle présente en ce moment une configuration technique intéressante et une rapide synthèse de la situation économique des deux pays nous permet d’anticiper une belle une sortie de canal. Faisons le point pour mettre toutes les probabilités de gains de notre côté.

Commençons par voir quelles sont les positions des deux banques centrales de ces pays.

La Bank of Japan, toujours la même esquive Dans le coin droit de notre ring planétaire, nous avons la BoJ et son gouverneur fraîchement nommé : Shirakawa. Sa nomination était d’ailleurs précédée d’un grand bal de chaises musicales qui avait abouti à la nomination d’un gouverneur intérimaire en raison du manque de consensus sur les candidats potentiels.

Shirakawa a été choisi pour être la réplique parfaite du gouverneur précédent Fukui, réduisant à néant ceux qui attendaient avec impatience la fin de la politique à taux bas.

Or ce n’est pas la situation économique du Japon qui va l’inciter à changer de direction. En effet, lors du dernier rapport de la BoJ, on pouvait y lire les craintes d’un ralentissement économique, de baisses des profits des sociétés et une production industrielle « plus ou moins » (je cite) plate.

Le fantôme de la déflation planant toujours dans les couloirs du pouvoir nippon, le moindre signe de stagnation repousse toujours un retour à une politique monétaire plus sévère.

Ainsi, le maintien du taux directeur à 0,5% lors du dernier comité monétaire n’a surpris personne.

La Fed dans les cordes, pas loin du K.-O En face, s’accrochant aux cordes, nous avons la Fed. Pas loin du K.-O (ou chaos, comme vous voulez), Ben Bernanke se félicite quand même chaque jour d’avoir réagi rapidement et efficacement face à la crise et à la récession qui est maintenant sûre à 50% (si, si c’est Alan Greenspan qui le dit) derrière nous.

Pourtant, la situation n’est pas reluisante, avec un indice du Michigan qui a touché un plus bas qu’on n’avait pas vu depuis 26 ans, avec mardi dernier un indice de confiance qui recule encore… tout comme l’indice d’activité de la Fed de Richmond.

Seules notes positives qui viennent soutenir le Dollar : des commandes de biens durables qui progressent, contre toute attente, à +2,5% et un indice PMI en progression à 49,1 au lieu de 48,5 attendu.

Le taux directeur de la Fed, descendu à 2% lors du dernier meeting, ne devrait pas bouger le 25 juin prochain — à moins que les conditions se détériorent encore plus rapidement.

Ce n’est donc pas à mon avis de ce côté là qu’il faut chercher une tendance ou un indice pour préparer les prises de position.

Tendance (baissière) vs Retracement (inévitable ?) La frontière entre ces deux notions est assez mince finalement, et il n’est pas évident à première vue d’identifier un retournement de tendance ou un mouvement de correction momentanée.

Sur ce graph journalier de la paire USD/JPY, j’ai tracé en rouge le canal de tendance entamé en juin 2007 après l’explosion des subprimes. Il est baissier.

En bleu, vous pouvez voir les niveaux de retracement de Fibonacci pour le mouvement de baisse depuis les 124,09 à 95,69 USD/JPY (-22%) touché à la mi-mars.

Depuis ce plus bas, nous rencontrons un mouvement de reprise du Dollar (tracé en vert) qui a ramené la parité entre les deux premiers niveaux de retracements Fibo. (102,41/106,52).

L’indicateur en dessous est l’Average True Range qui, comme son nom l’indique, nous informe sur la volatilité de la paire. Ces derniers jours, une nette contraction de la volatilité (vers le niveau 1) pourrait présager un mouvement de forte ampleur, comme cela a été le cas pour la dernière vague de baisse entre le 21 février et le 15 mars

Si nous passons maintenant sur un graph quatre heures :

Depuis le 21 avril, le cours est resté dans un range entre 105,69 105,875 (plus haut du 29 mai) et 102,56 (11/05).

Il est clair qu’une sortie du canal serait un signe fort de positionnement, et nous aurons enfin la réponse à notre question : est-ce que le Dollar reprend le dessus durablement sur le Yen ?

La situation est explosive ! Si on regroupe toutes les données, nous nous retrouvons donc dans une situation où les actions des deux banques centrales sont aujourd’hui mitigées avec des taux bas.

Dernièrement, les ventes de détails au Japon ont été publiées ; elles sont ressorties nettement en dessous des attentes et confirment donc les craintes d’un ralentissement.

Du côté US, plusieurs bons chiffres pourraient permettre un rebond du Dollar. Hier après-midi, l’indice ISM est ressorti à 49,6, se rapprochant de la barre symbolique des 50. En fin de semaine, les fameux Non Farm Payroll (qui nous donnent le nombre d’emplois créés par les Etats-Unis) sera le chiffre à suivre…

Graphiquement, la situation devient explosive, une contraction de la volatilité couplée à une évolution en range qui se ressert pourrait nous donner un mouvement de forte ampleur dans les prochains jours.

Je m’attends à la poursuite de la hausse du Dollar qui va sans doute casser le niveau des 106 pour aller chercher les 109,90/110 (+3,6%) qui seront de nouveau un palier très dur à franchir.

A la baisse, le retracement prendrait fin vers 103,25 avec un premier objectif à 102,4 qui serait le signal de sortie de range avec en ligne de mire un retour vers les 100 Yens.

Le dénouement ne devrait plus être très loin, soyez prêt à réagir ! Le Forex est un marché où l’anticipation et la réactivité sont déterminantes. Vous avez maintenant toutes les clés en mains pour agir !

Bonne semaine

Mots clé : - - - - - - - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire