Une rotation sectorielle… mais en faveur de quoi au juste ?

Rédigé le 11 octobre 2018 par | Analyses indices, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Le Dow Jones affiche déjà -360 points ce jeudi (à 25 250 points, soit -1 700 points en une semaine) après 90 minutes de cotations, c’est la sixième séance de repli consécutive également pour le S&P500, mais les gérants interviewés à Wall Street répugnent à parler de « correction ».

Il s’agirait plutôt d’une « pause », ou alors d’une « rotation sectorielle »… mais il faut attendre pour comprendre de quelle genre de « rotation » il s’agit, parce que pour l’instant, tout baisse : 11 secteurs sur 11 dans le rouge !

Avis de tempête du Nasdaq aux régions pétrolières

Il apparait clairement que la « tech » paye le plus lourd tribut : le Nasdaq (-0,8%, et -8,5% depuis fin septembre) affiche désormais son pire mois boursier depuis novembre 2008.

Aucune classe d’action n’en réchappe, et c’est maintenant le pétrole qui dévisse de 2,5% à New York, vers 71,7$, alors même que le cyclone Michael, grandement sous-estimé avant qu’il n’atteigne les côtes de la Floride, va mettre à l’arrêt nombre de raffineries dans le Sud des Etats-Unis et causer des dégâts incomparables à ceux causés il y a un mois par l’ouragan Florence.

Après les T-Bonds et les indices américains, les « cryptos » dévissent !

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire