Une remontée des taux US pas avant 2018 ?

Rédigé le 4 mars 2015 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Charles Evans, l’un des membres ultra dovish (ou « ultra colombe » ) de la FED, estime que l’inflation core (hors alimentation et énergie) n’atteindra l’objectif des 2% que fin 2018 aux États-Unis.

Encore 3 ans d’inflation basse et donc aucune raison de remonter les taux dans l’immédiat !

Mr Evans précise ses arguments : « toute action prématurée sur les taux présente beaucoup de risques et n’offrirait que peu d’avantages pour l’économie ».

Parfait, aucun risque de bulle boursière à l’horizon selon la FED : il ne manque plus qu’un petit coup de mou sur la croissance US (on invoquera un Dollar trop fort alors qu’il vient d’atteindre un plancher de 1,112 par euro ce 4 mars) pour commencer à évoquer un QE 4ème du nom aux États-Unis.

Tiens, dans l’idéal, ce pourrait être au début de l’automne 2016, histoire de prendre le relai de la BCE !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire