Une IPO nommée ATEME

Rédigé le 24 juin 2014 par | Analyses indices, Indices, sociétés et marchés, IPO, OPA, opérations financières Imprimer

Si on a tendance à s’ennuyer actuellement sur les marchés, force est de constater que les IPO, elles, contribuent à dynamiser notre planète finance. Dernière en date : ATEME (FR0011992700) qui cherche à s’introduire sur le marché parisien, sur Eurolist C plus exactement (tiens, tiens Alternext ne fait plus recette…), via une levée de fonds de 10 millions d’euros.

Cette société, que vous ne connaissez peut-être pas, est spécialisée dans la compression vidéo et se positionne très clairement comme le spécialiste de la norme HEVC – une norme récente de compression pour la télévision ultra haute définition. Il s’agit d’optimiser le flux vidéo sur les différents supports en utilisant le moins possible de bande passante. Ses solutions, Kyrion et Titan par exemple, permettent aux chaînes de télévision d’encoder leurs contenus vidéo sous de nombreuses formes.

Bref, si la vidéo devrait représenter 72% du trafic vidéo d’ici 2017 – contre 57% actuellement –, ATEME est idéalement placé pour en profiter. Prenons un exemple, vous êtes un aficionado du football mais vous n’avez pas pu voir la deuxième mi-temps d’Allemagne-Ghana pour cause de fête de la musique… Via le replay, il vous est possible de la regarder en rentrant chez vous. Mais avec une image de qualité supérieure c’est encore mieux, et c’est là que notre groupe entre en jeu.

ATEME emploie 130 personnes pour un chiffre d’affaires annuel de 20,6 millions d’euros et une perte nette de 1,6 million d’euros. Attention toutefois à bien comprendre que cette perte est due à d’énormes efforts de recherche et développement. Cela sans oublier non plus que le secteur est très gourmand en capitaux.

35% de l’opération a déjà été souscrite

Avec 89% de son chiffre d’affaires à l’international, le groupe joue déjà dans la cours des grands avec des clients aussi prestigieux qu’ESPN ou encore Sky et Orange. Il vise une part de marché de l’encodage entre 7% et 8% d’ici 4 ans contre 2,5% actuellement… Un objectif réalisable et envisageable grâce à cette levée de fonds valorisant la société à 28 millions d’euros pré-money et à 38 millions post-money.

Très honnêtement, je pense que l’opération a toutes les chances d’être couronnée de succès. Et ce, tout simplement parce que 35% des 10 millions demandés ont d’ores et déjà été souscrits avec des fonds prestigieux comme Naxicap, A Plus Finance ou encore Ventech… Ajoutons également que Xavier Niel, actionnaire à hauteur de 8%, ne se laissera pas diluer avec un nouvel investissement de 0,75 million d’euros. Avec un tel tour de table, ATEME peut être assisté de près si jamais une opération de croissance externe se présentait…

Comme d’habitude, je ne donnerai pas de conseil de souscription car, vous commencez à le savoir, j’aime bien voir les premiers pas d’une société cotée… Quoi qu’il en soit, ATEME est à suivre de très près car, face aux gros du secteur, le groupe a un rôle à jouer – du moins tant que ses mêmes acteurs ne signifient pas à ATEME que le jeu est bel et bien fini et qu’il faut penser à s’adosser…

Mots clé : -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire