Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Une hausse de taux mi-juin toujours sur la table ?

Rédigé le 19 mai 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Une hausse de taux le 15 juin prochain est toujours sur la table si l’on en croit les Minutes de la Fed publiées mercredi.

Le Conference Board (un bureau de recherche indépendant, mais dont les études sont aussi respectées que celles émanant des institutions officielles) est plutôt d’avis que des vents contraires soufflent sur l’économie américaine et qu’ils risquent de se renforcer au fil des mois.

La Fed qui s’est déclarée en février data dependant (sa décision de poursuivre la normalisation de sa politique monétaire est dictée par une nécessaire embellie des conditions économiques) n’aurait donc aucune raison objective d’orchestrer un second tour de vis d’ici un mois.

Sauf à changer de discours et d’expliquer qu’elle est convaincue que l’économie US ira mieux dès cet été et qu’elle fait dans le « préventif ».

De nombreux investisseurs semblent croire à cette version puisque les valeurs financières ont été paradoxalement dopées mercredi soir (+3% en moyenne) par l’espoir d’une remontée des taux d’intérêt mi-juin.

Des taux plus élevés seraient synonymes de marges plus substantielles… mais quid du risque de pertes majeures sur le trading obligataire, sur les opérations de marché si Wall Street décroche ?

Cela ne tient plus qu’à un fil : si le S&P500 enfonce les 2 040 points, la totalité des robots passera short sur les actions US qui n’en peuvent plus d’être maintenues en lévitation.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire