Un lundi noir sur le Pétrole… permettant de beaux profits

Rédigé le 7 juillet 2015 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Les turbulences autour de la Grèce n’impactent pas seulement le CAC. En effet, avec une parité eurodollar toujours fébrile sous les 1,15 $, l’or noir a été particulièrement chahuté hier. Brent et WTI ont ainsi tous deux chuté de plus de 5%, signant au passage l’une des plus fortes baisses journalières de ces dernières semaines [NDLR : mouvement qui a d’ailleurs permis aux abonnés de Mathieu d’engranger un sixième gain swing d’affilée !].

Entre la possible levée des sanctions sur le nucléaire iranien (qui pourrait induire un retour prochain de l’Iran sur le marché pétrolier), le ralentissement en Chine ou,  évidemment, le risque de Grexit depuis le « Non » de dimanche au référendum grec, les arbitrages baissiers ont pris le dessus à la manière d’un mini-krach hier.

Dans ce genre de mouvement, les ordres de vente stops sautent les uns après les autres avec un « effet boule de neige » relativement classique. Surtout que, comme allons voir les deux graphiques journaliers ci-dessous, Brent et WTI présentaient tous deux de beaux points d’accélération comme je les aime (j’avais d’ailleurs détaillé cela sur le Brent dans mon dernier webinaire réalisé fin juin – que vous pouvez retrouver ici).

Voilà le graphique du Brent pour commencer :

Le Brent au 7 juillet 2015

La zone charnière sur le Brent se situait autour des 61 $, région correspondant à la fois :

– à une importante région d’overlap en place depuis fin 2014 (visible en rectangle rosé).

– au contact avec le bas d’un canal ascendant de moyen terme en place depuis le début de l’année (visible en noir).

– au contact avec le bas d’une figure de consolidation de court terme (visible cette fois en pointillés).

Bref, la conjonction de ces éléments rendait probable un emballement à la baisse en passage sous ce seuil. Le moins que l’on puisse dire c’est que vu la baisse d’hier, cela n’a pas manqué !

Quand on se penche sur la configuration du pétrole US, le WTI, on retrouve d’ailleurs assez logiquement ce même genre de structure. Regardez le graphique journalier du WTI cette fois (ci-dessous) :

Le wti au 7 juillet 2015

Sur celui-ci, la zone tampon se situait autour des 57/58 $ puisque coïncidant avec :

– le bas d’une figure d’essoufflement en biseau ascendant (visible en noir) en place depuis le début de l’année.

– le bas d’une zone de range horizontale de court terme en place depuis la mi-mai (visible en rectangle rosé + pointillés noirs).

Ici aussi, le mouvement de baisse qui suivra la rupture de ce seuil depuis jeudi dernier ne manquera pas d’impulsivité. Comme quoi, le principe des effets d’accélération recherché dans mes stratégies a encore de beaux jours en perspective …

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire