Un de ces deux graphiques ment

Rédigé le 21 août 2012 par | Apprendre la Bourse, Autres indices, Matières Premières Imprimer

Par Jeff Clark

Le cuivre ne croit pas au rally des marchés actions. Alors que le S&P 500 revient sur son niveau de mars dernier à 1 400 points, marquant ainsi un plus-haut depuis mai 2008, le cuivre flirte avec ses plus-bas de 2012.

Quelles qu’en soient les raisons, on peut constater qu’historiquement, les cours du cuivre et ceux du S&P 500 évoluent généralement de la même manière. Quand l’un accélère à la hausse (ou à la baisse d’ailleurs), l’autre ne tarde jamais à suivre. Mais là, depuis le début de l’année, ce n’est pas le cas.

Regardez ce graphique du cuivre…

COPPER

Le cuivre a souffert d’un lourd repli entre août et septembre 2011. Il s’est ensuite retourné à la hausse entre novembre et avril derniers… et puis, a de nouveau corrigé en mai. Depuis trois mois, il évolue dans un trading range flat, compris entre les 3,30 et les 3,55 dollars.

Maintenant, regardez ce graphique du S&P 500…

S&P 500

C’est quasiment le même graphique que pour le cuivre, sauf depuis les trois derniers mois. Le S&P 500 affiche alors de nouveaux plus-hauts alors que le cuivre consolide sur des plus-bas.

Le cuivre et les actions peuvent apparaître, aux yeux des investisseurs, comme des indicateurs avancés de l’économie. Leurs hausses anticipent les rebonds de l’économie américaine, et leurs chutes, une contraction. Souci donc : en ce moment, ces indices nous racontent deux histoires différentes.

Donc un des deux graphiques ment… et nous découvrirons bientôt lequel ! En général, ces divergences fortes ne durent jamais longtemps. Ou bien le cuivre va se reprendre et rattraper son retard sur le S&P 500… ou le S&P 500 va chuter et revenir en ligne avec le cuivre.

Les traders qui ont une stratégie agressive pourront acheter le cuivre sur ces niveaux et/ou shorter le S&P 500 pour jouer ce prochain mouvement.

_____________________Pour vous aider dans vos trades______________________

Gagner de l’argent, c’est bien… ne pas en perdre, c’est mieux !

Après des mois d’analyses et de travail, l’un de nos spécialistes a élaboré une stratégie dont les maîtres-mots sont : simplicité, protection et maîtrise du risque.

Le but de cette stratégie est simple : dominer votre portefeuille ! Gestion du risque optimisée, pertes strictement maîtrisées pour un portefeuille cohérent et stable… et tout cela en y consacrant seulement 20 minutes par semaine !

C’est possible, et c’est ce que notre spécialiste vous propose de découvrir dès maintenant…

Mots clé : - - - -

2 commentaires pour “Un de ces deux graphiques ment”

  1. je dois avoir une très mauvaise vue mais trouver que les deux graphes vont de concert…. il faut le faire quand même ! mettez les sur un tableur pour voir l’indice de correlation et vous saurez combien l’oeil non initié peut se tromper.
    J’ose croire que ce billet n’est qu’un essai de style pour voir si madame Irma a des lecteurs sur votre site ! sinon, je penche plutôt à un piratage de disque dur, en aucune façon cela ne peut être un acte réfléchi. Bonne journée !

  2. Excellente analyse, mais j’irai nettement plus loin:

    D’abord, on voit une magnifique épaule-tête-épaule sur le cuivre entre 2010-2012, nous venons juste de terminer la seconde épaule.

    Ensuite, s’il est vrai que le cuivre est corrélé avec le SP500, il l’est encore plus avec la Bourse de Shanghai, car la Chine est aujourd’hui le principal consommateur de cuivre. Or, les deux indices divergent aussi fortement: alors que le cuivre à quand-même réussi à dessiner une seconde épaule, le Shanghai Stock Exchange ne cesse de baisser, ayant atteint cette semaine son plus bas niveau depuis mars 2009.

    Donc, qui ment? Shanghai ou le cuivre? Après tout, la relative bonne tenue du cuivre indique peut-être que les investisseurs chinois sont d’un pessimisme excessif puisque la demande pour le métal jaune est bien toujours là…

    Si, en revanche, c’est Shanghai qui dit la vérité, alors nous devrions assister prochainement à une cassure de la ligne de cou du cuivre suivi d’un véritable effondrement de son cours qui nous menerait aux plus bas de mars 2009. Le Sp500 ne devrait, dés lors, pas tarder à prendre le même chemin.

Laissez un commentaire