Un choc pour les spécialistes de l’or noir

Rédigé le 4 novembre 2014 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Le baril de pétrole à 75$ (même si c’est 75,8 pour le WTI), c’est un choc pour les spécialistes de l’or noir. Le « Brent » sous les 80$, on y est presque également (à 82$ sur l’ICE), alors qu’il cotait encore 115$ le 23 juin dernier.

Très clairement, l’Arabie saoudite est à la manœuvre : elle explique vouloir vendre son pétrole moins cher à l’Amérique – pour soutenir la croissance et le pouvoir d’achat des américains – mais le véritable dessein pourrait être de faire péricliter les producteurs US de gaz de schiste et d’hydrocarbures « alternatifs » dont les coûts de production sont certainement plus proches de 90$ que de 80$.

Les parapétrolières US sont à la peine depuis plusieurs semaines (ce qui freine Wall Street) mais elles ne subissent pour l’instant qu’une correction (le pétrole bon marché… cela ne va pas durer ?) : au-delà de certains seuils, elles pourraient bien subir une capitulation.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire