Un CAC40 en zone de turbulences

Rédigé le 26 août 2008 par | Autres indices Imprimer

Depuis quelques semaines, le CAC40 (qui est en fait un CAC39 en attente du comblement de la place laissée par la fusion GDF-Suez), tel le roseau, plie mais ne rompt pas.

Il est une question qui, aujourd’hui, s’accroche à toutes les lèvres du monde économique. Cette question d’ailleurs, se résume très bien en un seul mot… qui inquiète ou qui rassure, selon l’angle avec lequel on l’aborde : « récession« .

En effet, si la récession se confirme en Europe, alors on peut considérer que les actions sont chères. A contrario, si les gouvernements se mobilisent pour mener une politique agressive de relance, alors, les actions seront bon marché. Inutile de vous dire que je penche pour la première solution. Mais, mais… en attendant, je maintiens mon scénario de poursuite du rebond.

Alors ? A quoi devez-vous vous attendre sur le CAC40 dans les prochaines semaines ?

Les semaines se suivent…

Depuis son ouverture en « gap » (trou de cotation) haussier du 17 juillet dernier, l’indice parisien a marqué un nouveau temps d’arrêt au sein de sa forte chute initiée en juin 2007. C’est à partir de ce moment là que j’ai pris le parti de jouer un rebond majeur, plus important que les deux précédents qui avaient eu lieu en août 2007 puis mars 2008.

Or, si mon scénario n’est pour le moment toujours pas invalidé, il serait hypocrite de ma part de dire qu’il est, à l’inverse, devenu inéluctable. Regardons ensemble le graphique ci-dessous. Je vais essayer de clarifier mon point de vue, à défaut de pouvoir clarifier la situation…

CAC 40

Que disent les indicateurs ?

Si je privilégie toujours mon hypothèse de poursuite de la reprise haussière initiée depuis le 16 juillet, je préfère tempérer ce pronostic. Les indicateurs hebdomadaires, à l’image du RSI, sont en effet passés en territoire négatif où ils semblent se maintenir pour le moment. En revanche, le ralentissement actuel ne s’est pas fait dans des volumes suffisamment importants pour être alarmant. D’où le maintien de mon scénario.

Une zone de turbulences qui appelle à la prudence

En fait, l’indice est actuellement « coincé » entre deux bornes horizontales importantes qui le maintiennent dans une zone que j’appellerai arbitrairement une « zone de turbulences ». – Vers le bas — le seuil des 4 150 pts : il s’agit en effet du niveau clé au-dessous duquel mon scénario serait invalidé. Ce fort support correspond à la fois à la zone du gap de mi-juillet dernier (dont je vous parlais plus haut) et à la fois au retracement classique de Fibonacci de 61,8% de la dernière jambe de hausse effectuée. Tant que ce niveau contient les pressions vendeuses, j’attends une nouvelle vague d’appréciation au sein dudit rebond. En revanche, la nette cassure de ce palier réinstaurerait le biais baissier immédiat avec en ligne de mire les 3 840 pts dans un premier temps. – Vers le haut — le seuil des 4 580 pts : il s’agit cette fois du niveau clé qui doit être impérativement franchi pour confirmer l’idée d’un rebond majeur. Cette résistance correspond à la fois au dernier niveau d’overlap de mi-mars dernier et à la fois au retracement traditionnel de 50% de la précédente vague de baisse (qui avait pris place entre mi-mai et mi-juillet derniers). Le franc dépassement de ce palier conduirait alors tout droit jusqu’à mon objectif principal situé autour des 5 150 pts, ce qui signifierait tout de même encore plus de 12% à prendre sur l’indice !

Aussi, c’est naturellement que je préfère rester prudent et « attentiste » pour le moment.

Tant que le CAC40 évoluera entre ces deux bornes, au coeur de sa zone de turbulence, toute intervention me paraîtra hasardeuse et risquée. En outre, dès que l’une de ces barrières sera franchie, je n’hésiterai pas une seule seconde à jouer le mouvement qui s’en suivra car, haussier ou baissier, celui-ci sera alors d’une amplitude telle qu’il y aura de forts bons coups à jouer. Et vous me connaissez, c’est évidemment avec les Turbos que je saurai en profiter.

Mots clé : - - - - - - -

marc-dagher
marc-dagher

Laissez un commentaire