Un avion se crashe, l’or s’envole

Rédigé le 18 juillet 2014 par | Matières Premières Imprimer

Michael Mc Faul, ex-ambassadeur américain en Russie n’y va pas par 4 chemin. Dans une interview en Live sur CNBC hier à 18H45, il tient Moscou et V. Poutine pour responsable du crash du 777 Malaisien.

Exprime-t-il un avis personnel ou la vision officielle du Pentagone et de la Maison Blanche ?

Mr Mc Faul embrasse la thèse des officiels de Kiev qui ont immédiatement accusé les séparatistes d’avoir abattu l’avion Malaisien : sur la base de quelles preuves se fondent-ils ?

Comment les séparatistes auraient-ils pu commettre une telle erreur de cible et maintenir un tir longue distance si jamais la trajectoire du missile leur avait « échappé »: viser un avion civil Malaisien à 10.000 mètres d’altitude.. dans quel but stratégique ?

Le résultat de ce drame, c’est un nouveau plancher historique sur le rendement du Bund à 2,15% et une hausse de +1,6% de l’once d’or à 1.320$

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Un avion se crashe, l’or s’envole”

  1. […] Le résultat de ce drame, c'est un nouveau plancher historique sur le rendement du Bund à 2,15% et une hausse de +1,6% de l'once d'or à 1.320$  […]

Laissez un commentaire