Le Uber Chinois, Didi Chuxing, s’apprête à s’introduire en Bourse

Rédigé le 27 avril 2017 par | Actions, Big caps, IPO, OPA, opérations financières Imprimer

Les bulles de valorisation, cela ne concerne pas que les start up californiennes (plus elles perdes de l’argent, plus elles se payent des fortunes, le plus récent exemple remonte à l’introduction de SNAP : l’appétit des investisseurs pour l’immatériel réputé valoir de l’or en barre n’a pas de frontières puisque la valeur semble fonction de la taille du marché…

Alors à ce petit jeu, la Chine écrase la concurrence avec une clientèle potentielle de 1,4 Mds d’individus.Uber chinois Didi Chuxing

C’est ainsi que le Uber chinois, Didi Chuxing, s’apprête à rentrer en Bourse et à effectuer une dernière levée de fonds pouvant atteindre jusqu’à 6 Mds$, ce qui valoriserait l’ensemble du groupe à plus de 50 Mds$. Tout le monde se précipite pour participer au tour de table : le Japonais Softbank mais également les fonds Silver Lake Partners, China Merchants Bank…

Précision : Ubern qui avait rendu les armes en Chine avait négocié la cession de ses activités contre 20% du capital de Didi Chuxing. Cela pourrait donc s’avérer une excellente opération, Uber n’étant en rien assuré d’avoir jamais pu dégager 10 Mds$ de profits sur le marché chinois, même en persévérant jusqu’en 2025 !

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire