Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Trois sorcières : les chiffres font le marché

Rédigé le 15 avril 2016 par | Actions, Analyses indices, Autres indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Cher lecteur,

Aujourd’hui, c’est une séance des Trois sorcières. Pour rappel : les contrats arrivent à échéance, donc les gérants débouclent ou roulent leurs positions… ce qui crée de la volatilité (voir l’article de Gilles sur le sujet des 3 et 4 sorcières, c’était très bien expliqué).

Le 15 avril 2016 est une séance à risque

Aujourd’hui donc, séance à risque. D’autant que les marchés digèrent plusieurs statistiques publiées la nuit dernière en Chine : la croissance du PIB au premier trimestre est conforme aux attentes (+6,7%), mais en léger repli par rapport aux +6,8% du dernier trimestre 2015. En mars, la production industrielle a bondi de 6,9% (contre +5,9% attendus en moyenne par les économistes) tandis que les ventes au détail ont progressé de 10,5% (contre +10,4% de consensus).

Les opérateurs gardent évidemment un œil sur le pétrole en amont de la réunion de Doha dimanche… et puis il surveilleront l’indice Empire State de la Fed de New York avec les chiffres de la production et, enfin, l’indice de confiance du Michigan.

Entreprises françaises : du bon et du moins bon !

Au niveau corporate en France, certains résultats ont été publiés et tout le monde n’est pas gagnant. Carrefour (FR0000120172) est entouré après avoir fait état d’une croissance organique de 3,2% au premier trimestre (contre +2,4% sur le dernier trimestre 2015) grâce à une bonne tenue de l’Europe et du Brésil.

Et comme son activité résiste finalement bien au Brésil, contrairement à ses dernières publications, Edenred (FR0010908533) est aussi recherché après avoir enregistré une croissance organique de 7,4% de ses volumes d’émission au premier trimestre. Un chiffre supérieur au consensus.

A l’inverse, Faurecia (FR0000121147) est sanctionné après avoir publié un chiffre d’affaires quasi stable sur les trois premiers mois de l’année. Du côté des recommandations de broker, Société Général a d’ailleurs dégradé sa recommandation sur l’équipementier automobile d’achat à conserver.

Accor (FR0000120404) est aussi pénalisé par la dégradation de JPMorgan qui a ramené son conseil de sur-pondérer à neutre. Mais un vent de spéculation commence à souffler sur le titre, et devrait continuer à le porter. A noter que ce même broker a aussi relevé de sous-pondérer à neutre son conseil sur le chimiste Solvay (BE0003470755).

Enfin, le marché salue la bonne tenue d’EDF (FR0010242511) en cette fin de semaine sur fond de rumeurs de presse d’un programme de réduction de coûts de 1 Mds€. Ça tombe bien, Gilles vous avait recommandé de jouer la hausse… tout se passe bien !

Et comme je vous le dis depuis plusieurs jours, profitez vite de 14 jours d’essai gratuit à mon service la Bourse au Quotidienne – Pro pour recevoir chaque midi, le trade du jour !

Mots clé : - - - - - - - - - - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire