Trigano, superstar du SBF après une publication de haut vol

Rédigé le 15 mai 2018 par | A la une, Actions, Indices, sociétés et marchés, Trading, Bourse Imprimer

Camping car Trigano

Crédit : Trigano

Certains, comme Iliad et Eutelsat, ont la tête dans le sac. A l’inverse, Trigano (FR0005691656) fait feu de tout bois ce mardi après ses comptes semestriels. Les investisseurs boivent du petit lait après l’annonce d’une forte hausse de la rentabilité et du chiffre d’affaires, comparativement aux six premiers mois de l’exercice 2017/2018. Le bénéfice net du spécialiste des camping-cars et caravanes est ainsi passé de 56,6 à 72,1 M€, son bénéfice opérationnel courant a été multiplié par près de deux, à 104 M€, et les revenus se sont établis à 1,096 Md€, à comparer à 749,1 M€.

Du très solide donc, pour un groupe à la santé insolente, qui enchaîne les bonnes publications et qui aura vite dissipé les craintes relatives au Brexit, lequel avait un temps fait planer un doute sur son activité au regard de son implantation outre-Manche.

Des fondamentaux solides

« La croissance interne rapide et continue depuis trois ans, associée à des acquisitions majeures, a radicalement changé notre dimension », a expliqué Trigano, qui continue de gagner des parts de marché, assure que « les structures et les systèmes de gestion seront adaptés pour prendre en compte cette évolution et en tirer les bénéfices » et souligne que la reconstitution de son stock de camping-cars par les réseaux de distribution dont il a bénéficié depuis deux ans est désormais achevée.

Le marché européen ne donne en outre aucun signe de faiblesse et tout indique que le carnet de commandes demeure à un « bon niveau », selon la formule utilisée il y a deux mois lors de la publication du chiffre d’affaires.

Le vieillissement de la population balise la voie pour Trigano

Ainsi le dossier ne manque-t-il pas d’atouts, entre un secteur qui brille par son dynamisme, des opérations de croissance externe pertinentes (au premier rang desquels celle du groupe slovène Adria), avec des synergies ayant vocation à s’accentuer lors de la seconde moitié de l’exercice. Eric Lewin, à qui j’ai téléphoné, met aussi en avant un vieillissement de la population qui, à l’image d’Orpea, ouvre de très belles perspectives à Trigano.

Du point de vue boursier, le titre s’envole de 7,7% en début d’après-midi et caracole en tête du SBF 120. Cerise sur le gâteau : il se paie sur un PER de 17, ce qui est encore un bon ratio.

La City a besoin du Brexit pour survivre

Mots clé : - - -

Guillaume Duhamel
Guillaume Duhamel

Guillaume Duhamel suit l’actualité boursière au quotidien depuis plus de 5 ans. Historien diplômé de l’Université de Paris IV-Sorbonne et journaliste de formation, passé également par le sport et le développement durable, il voue un intérêt particulier aux small et midcaps, ainsi qu’aux secteurs de l’énergie et de l’aéronautique

Laissez un commentaire